Misereor : « Un pont solide par-dessus le fossé séparant nantis et nécessiteux »

Les 50 ans de l’organisation caritative allemande

| 1092 clics

ROME, Jeudi 7 février 2008 (ZENIT.org) - « Un pont solide a été jeté par-dessus le fossé entre les nantis et les nécessiteux », grâce à Misereor, se félicite Benoît XVI.

Au nom du pape Benoît XVI, le cardinal secrétaire d'Etat, Tarcisio Bertone, a adressé un message d'encouragement entre autres à l'archevêque de Hambourg, Mgr Werner Thissen, qui représente « Misereor » à l'intérieur de la conférence épiscopale allemande

Cette association caritative de l'Eglise allemande « Misereor » célèbre son 50e anniversaire : elle a été fondée en 1958, par le cardinal archevêque de Cologne, Josef Frings. Elle tient son nom de la compassion de Jésus devant les foules qui n'avaient rien à manger : « J'ai pitié d'elle », en latin, « Misereor ».

« Un pont solide a été jeté par-dessus le fossé entre les nantis et les nécessiteux », grâce à Misereor, qui représente un succès commun de l'Eglise des continents du sud du monde et l'Eglise d'Allemange ».

L'organisation secoure en effet les malades, les affamés, les familles manquant de l'essentiel pour vivre, enfants et jeunes privés de formation : tous, souligne le message tirent « espérance et perspectives d'avenir des projets d'aides des Eglises locales promues par Misereor ».

« Notre besoin personnel et notre expérience de la compassion divine, que le Christ nous donne, et que l'Eglise nous fait connaître rappellent à notre attention les besoins de notre prochain et nous défient de partager avec lui les trésors de la foi mais aussi les biens matériels », souligne le message.

Une conférence s'ouvre demain en Afrique du Sud, à Johannesburg, à l'occasion de ces 50 ans : elle regroupe des évêques allemands, des évêques d'Amérique latine, de l'Asie et de l'Océanie.

Anita S. Bourdin