Mission-métropoles : pour l’unité de l’Eglise dans les villes sécularisées

| 1382 clics

ROME, Mercredi 13 juillet 2011 (ZENIT.org) –Mission-métropoles, l’initiative lancée par le Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation, aura pour but de donner un « signes d’unité » entre les diocèses des grandes villes européennes marquées par le sécularisme.

C’est ce qu’affirme le président du dicastère, Mgr Rino Fisichella, dans un article publié dans L’Osservatore Romano.

Si l’initiative est actuellement limitée à certains grands diocèses européens – « pour en vérifier plus concrètement l’efficacité » –, le projet devrait néanmoins « s’étendre au-delà des frontières du vieux continent, avec des modalités respectueuses des différentes traditions culturelles et ecclésiales », explique le prélat.

« Le choix de l’Europe est déterminé par le fait que deux synodes ont réfléchi sur la situation actuelle. En 1991 et en 1999, les évêques ont analysé avec franchise non seulement les conditions sociales et culturelles de ces pays, mais surtout dans quelle mesure les Eglises auraient pu donner une réponse adaptée. Avec Ecclesia in Europa, Jean-Paul II indiquait un parcours pour retrouver un engagement unifié des Eglises ».

En ce sens, la ‘mission métropoles’ entend être un « premier pas ». Selon Mgr Fisichella, il s’agira « d’initiatives communes et contemporaines qui trouveront leur place dans la pastorale ordinaire avec un engagement spécifique dans la formation et durant le carême 2012 ».

« C’est une expérience pastorale qui veut mettre toute la communauté chrétienne en état d’évangélisation », explique-t-il.

Durant cette mission, la cathédrale sera « le lieu central » de ces initiatives. Il y aura avant tout, « une lecture continue des évangiles pour mettre la Parole de Dieu au centre ; puis trois catéchèses de l’évêque consacrées aux jeunes, aux familles et aux catéchumènes sur les thématiques de la foi ; une célébration du sacrement de réconciliation pour attirer l’attention sur la confession ainsi que sur sa grande valeur anthropologique ».

« Un geste de charité – poursuit Mgr Fisichella – complètera l’expérience pour rappeler que la foi professée et priée doit aussi être témoignée ». « Pour finir, une initiative de spiritualité et à caractère culturel sera donnée par la lecture de certains textes significatifs, comme par exemple les Confessions de saint Augustin ».

« Ces initiatives partiront de la cathédrale en raison de sa grande valeur symbolique, mais avec l’intention de les étendre aux paroisses du diocèse pour une action plus directe sur le territoire ».

Finalement, explique Mgr Fisichella, la ‘mission métropoles’ souhaite toucher « tous ceux qui vivent leur foi mais souvent sans la conscience de la particularité que cela donne à leur style de vie et tous ceux qui, tout en étant loin de la foi, sont pourtant attirés par la personne de Jésus-Christ, pour qu’avec lui ils rencontrent aussi son Eglise ».

Marine Soreau