Missionnaires du Précieux Sang: Une consigne, la nouvelle évangélisation

| 594 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 14 septembre 2001 (ZENIT.org) - "En ce moment, l´Esprit Saint appelle l´Eglise tout entière à une nouvelle évangélisation". C´est en quelque sorte la "consigne missionnaire" que Jean-Paul II a donnée, lors d´une audience à Castel Gandolfo, à 36 missionnaires du Précieux Sang qui tiennent ces jours-ci l´assemblée générale de leur congrégation.



La congrégation des Missionnaires du Précieux sang a été fondée à Spolète (Italie) par saint Gaspard del Bufalo (1786-1836). Il avait été auparavant exilé en Corse pour avoir refusé le serment à Napoléon. Ce saint romain a été canonisé en 1955.

Mais le pape rappelait que cette mission s´appuie d´abord sur la contemplation, la contemplation du visage du Christ ressuscité. "Une nouvelle évangélisation, précisait le pape, requiert une nouvelle profondeur de prière et je vous exhorte à faire de cela le premier centre de toutes vos réflexions durant l´Assemblée générale de façon à ce que durant ces jours vous ne cessiez pas de répéter "C´est ton visage, Seigneur, que je cherche"."

Le pape rappelait le mot d´ordre de sa Lettre pour le Troisième millénaire: "avancer au large", selon l´invitation du Christ à Pierre. "Le Seigneur, disait le pape, nous demande d´abandonner nos suppositions et de faire confiance à sa parole parce qu´il sait qu´autrement nous nous fatiguerons en vain".

Pour ce qui est de la direction à donner à l´action apostolique, c´est en 1800, rappelle Jean-Paul II, que Gaspard del Bufalo avait été envoyé par le pape Pie VII évangéliser les brigands qui affligeaient Rome et Naples.

Le pape a invité les missionnaires à s´engager pour construire aujourd´hui encore une "civilisation de la vie", mais aussi porter la réconciliation aux victimes et aux auteurs des violences dans les sociétés déchirées par des conflits, de façon à ce qu´ils fassent l´expérience du Sang du Christ comme de "la source la plus puissante de l´espérance".