Missionnaires: Vingt-neuf nouveaux témoins de la foi en l´An 2000

"Leur mémoire ne doit pas être perdue"

| 404 clics

CITE DU VATICAN, Dimanche 25 mars 2001 (ZENIT.org)


- Vingt neuf nouveaux noms de missionnaires catholiques se sont ajoutés l´an dernier à la liste des témoins de la foi au XXe siècle, dont 4 Italiens, soulignait le pape Jean-Paul II ce matin après l´angélus.

"Au cours du XXe siècle, combien de chrétiens, dans chaque continent, ont payé pour leur amour envers le Christ en versant même leur sang!" s´exclamait Jean Paul II lors de leur commémoration œcuménique au Colisée, le 7 mai 2000. "De nombreux Pays d’ancienne tradition chrétienne sont de nouveau des terres où la fidélité à l’Evangile a coûté un prix très élevé. Leur mémoire ne doit pas être perdue". Fides a recensé, pour ces 10 dernières années, le noms de 603 témoins assassinés, pour les seuls missionnaires catholiques.

Ainsi, en Italie (mais aussi au Venezuela, en Colombie, au Chili, au Mexique, au Sénégal, au Cameroun, en Ouganda, en Corée du Sud), l´Eglise célébrait hier la journée annuelle "de prière et de jeûne pour les missionnaires martyrs", à l´initiative des jeunes des Œuvres pontificales missionnaires, à la date anniversaire de l’assassinat de Mgr Oscar Romero, archevêque de San Salvador.

Pour l´année 2001, on compte déjà 3 victimes, selon Fides, dans son article du 23 mars (cf. http://www.fides.org/French/2001/f20010323.html#f190) : soeur Domitia Mary, tuée le 21 janvier dans le diocèse indien de Salem, le P. Tom Manjaly, tué le 2 février dans l’Etat indien de Manipur ; le P. Nazareno Lanciotti, mort le 21 février au Brésil après une longue agonie suite à un attentat dont il avait été victime. Il faut leur ajouter le P. Pietro de Franceschi, Déhonien : même s’il n’a pas été assassiné, il est mort au Mozambique le 30 janvier dernier, emporté par les inondations au moment où il portait secours à une femme qui devait être hospitalisée.