Mois du rosaire : L'icône de la Vierge de Pompéi en Australie

Un sanctuaire visité par Jean-Paul II et par Benoît XVI

| 1378 clics

ROME, mercredi 26 octobre 2011 (ZENIT.org) – L’icône de la Vierge du Rosaire de Pompéi sera en Australie et passra notamment à Adélaïde, Sydney et Melbourne, du 4 au 20 novembre 2011.

Au sanctuaire marial de Pompéi, près de Naples, les expressions de la foi et de dévotion se font intenses durant les célébrations du mois d’octobre, traditionnellement dédié au rosaire. Un sanctuaire visité par Jean-Paul II et par Benoît XVI, au mois d’octobre, justement.

Depuis le 1er octobre en effet, les célébrations n’ont eu de cesse pour fêter le mois marial. Tout a commencé le 1er octobre, avec la prière matinale du « Bonjour Marie » et la célébration eucharistique présidée par l’archevêque de Pompéi, Mgr Carlo Liberati. Les cérémonies ont duré jusqu’à la nuit, avec une veillée de prière animée par la Pastorale des jeunes et des familles.
Depuis, toute la communauté des fidèles de Pompéi et de nombreux pèlerins sont venus chaque jour à la basilique mariale pour participer aux célébrations, aux moments d’oraison, et de méditations. Le rosaire est récité quotidiennement. Le premier dimanche du mois d’octobre, comme chaque année, les fidèles ont pu participer à la prière de la « Supplique à la Vierge », écrite par Bartolo Longo, fondateur de la basilique.


Le sanctuaire marial de Pompéi est l’un de centres majeurs de la dévotion mariale en Italie. Le bienheureux Bartolo Longo, avocat imprégné d’une grande piété mariale, entreprit dans les années 1850-1860 une grande œuvre sociale et évangélisatrice auprès des agriculteurs de la région. Malgré leur extrême pauvreté, ces derniers ont souscrit à la campagne "un sou par mois" pour construire une grande église dédiée à Notre Dame du Rosaire. Le sanctuaire a été consacré le 7 mai 1891.
Jean-Paul II a béatifié Bartolo Longo en 1980, le nommant « apôtre du rosaire ». Il le cite abondamment dans sa lettre apostolique « le Rosaire de la Vierge Marie » du 16 octobre 2002 dans laquelle le bienheureux pape invite à « redécouvrir » le « trésor » du rosaire. Il dit notamment : « Je me tourne vers vous, frères et sœurs de toute condition, vers vous, familles chrétiennes, vers vous, malades et personnes âgées, vers vous les jeunes: reprenez avec confiance le chapelet entre vos mains, le redécouvrant à la lumière de l'Écriture, en harmonie avec la liturgie, dans le cadre de votre vie quotidienne. »

Jean-Paul II conclut sa « Lettre » par ces paroles et la méditation de Bartolo Longo : « Que mon appel ne reste pas lettre morte! Au début de la vingt-cinquième année de mon Pontificat, je remets cette Lettre apostolique entre les mains sages de la Vierge Marie, m'inclinant spirituellement devant son image dans le splendide sanctuaire qui lui a été édifié par le bienheureux Bartolo Longo, apôtre du Rosaire. Je fais volontiers miennes les paroles touchantes par lesquelles il termine la célèbre Supplique à la Reine du Saint Rosaire: « Ô Rosaire béni par Marie, douce chaîne qui nous relie à Dieu, lien d'amour qui nous unit aux Anges, tour de sagesse face aux assauts de l'enfer, havre de sécurité dans le naufrage commun, nous ne te lâcherons plus. Tu seras notre réconfort à l'heure de l'agonie. À toi, le dernier baiser de la vie qui s'éteint. Et le dernier accent sur nos lèvres sera ton nom suave, ô Reine du Rosaire de Pompéi, ô notre Mère très chère, ô refuge des pécheurs, ô souveraine Consolatrice des affligés. Sois bénie en tout lieu, aujourd'hui et toujours, sur la terre et dans le ciel ».

Jean-Paul II s’est rendu à Pompéi le 21 octobre 1979 et le 7 octobre 2003. Benoît XVI a fait le pèlerinage le 19 octobre 2008.

La basilique Notre-Dame du Rosaire bénéficie du titre de « sanctuaire pontifical », c’est-à-dire qu’elle est régie par un délégué du pape. Et l’icône de la Vierge du Rosaire est devenue « pèlerine ».

Anne Kurian