"Mon cher papa François"

Vasile, 11 ans, orphelin de Moravie, écrit au pape

Rome, (Zenit.org) | 1713 clics

« Papa François, s'il te plaît, tu pourrais m'envoyer une photo de toi pour que je puisse la mettre là où je dors et pour que je puisse dire, moi aussi, que j'ai un papa ? » : ce sont les mots de Vasile, 11 ans, un orphelin de Moldavie, dans une lettre adressée au pape.

Demain, mercredi 4 septembre 2013, à la fin de l'audience générale place Saint-Pierre, une délégation du Conseil des conférences épiscopales d'Europe (CCEE) remettra au pape François un livre de dessins et de lettres que des enfants, représentant les « banlieues » des pays de l'Europe, ont voulu lui adresser.

Vasile, qui vit avec sa sœur dans le foyer d'accueil “Regina Pacis” sera l'ambassadeur des enfants du continent et il pourra remettre sa lettre personnellement au pape François.

Lettre de Vasile au pape François

« Mon cher papa François,

ma sœur m'a dit que je dois t'appeler « Pape » parce que tu es une personne importante, mais moi je ne sais pas ce que veut dire le mot « Pape » et alors je préfère t'appeler papa. Ma maman, pour ma sœur et moi, était une personne importante comme toi, même si nous étions une famille pauvre, ici en Moldavie. Maintenant ma maman n'est plus là, parce que des personnes méchantes lui ont fait du mal. Mais moi, je voulais te dire, que tous les jours je viens manger dans une cuisine qui s'appelle comme toi : « Pape François » et je voulais aussi t'envoyer une photo de moi dans cette cuisine, parce que un prêtre nous a pris dans les rues où nous vivions, ici à Chişinău et il nous a donné une maison où nous pouvons dormir et manger ce que lui nous prépare dans la cuisine de «ta» maison, parce que là où je mange il y a écrit « Pape François », donc ici c'est chez toi. Je suis content, même si on m'a volé ma maman, parce que j'ai trouvé une maison, ta cuisine, beaucoup d'amis et cet homme prêtre, et nous vivons bien tous ensemble, nous allons à l'école, nous sommes propres, et j'ai même un vélo. Papa François, s'il te plaît, tu pourrais m'envoyer une photo de toi pour que je puisse la mettre là où je dors et pour que je puisse dire, moi aussi, que j'ai un papa ? Je te promets que si tu m'envoies une photo je ferai mes devoirs. Cet homme prêtre, le samedi, il nous parle de Dieu et moi j'aime bien ; puis on chante, on joue, et on mange la pizza dans ta cuisine. Papa François je veux t'offrir un cadeau : j'ai fait une petite croix pour toi. Tu vois, il y a un enfant sur la croix qui rit, parce que l'homme prêtre nous dit toujours que quand on souffre on doit sourire.

Au revoir Pape François. Vasile »