Mondiaux de football : Des religieuses luttent contre la prostitution

| 1726 clics

ROME, Mardi 23 mai 2006 (ZENIT.org) – Des congrégations religieuses féminines lancent des initiatives contre le phénomène de la prostitution durant les prochains Mondiaux de football. L’agence Fides salue ces projets.



L’Union des Conférences Européennes des Supérieurs Majeurs (USCESM), appuie les initiatives de quelques congrégations religieuses féminines contre l’exploitation sexuelle et la prostitution forcée durant les prochains Championnats du Monde de foot, qui se dérouleront en Allemagne du 9 juin au 9 juillet. « Carton rouge à l’exploitation sexuelle et à la prostitution forcée » est le slogan de la campagne qui a commencé par des actions préventives dans les pays d’origine des femmes. Des campagnes de sensibilisation de l’opinion publique européenne ont aussi lieu, et une ligne téléphonique a été ouverte pour aider les femmes! qui en ont besoin. Pendant les Mondiaux de foot le téléphone fonctionnera 24 heures sur 24.

Selon les Associations catholiques qui travaillent avec les femmes en danger, on estime qu’environ 40.000 jeunes seront transférés vers l’Allemagne pour exercer la prostitution. Toutes ces actions contre le commerce de la prostitution se coordonnent à travers un groupe de travail « « Solidarity with women in Distress - SOLWODI” (Solidarité avec les femmes en danger), une ONG allemande qui aide les femmes provenant d’Europe de l’Est, d’Asie, d’Amérique Latine, et d’Afrique victimes du trafic de femmes.

Le Réseau International RIGYS des Missionnaires Oblates affirme par le mot « Hors-jeu ! » que l’événement sportif pourrait se transformer en une excellente occasion de commerce pour les trafiquants de femmes. Les autorités et beaucoup d’organisations non gouvernementales ont déjà manifesté leur préoccupation devant ce problème.

Les Missionnaires Oblates - qui ont parmi leurs tâches prioritaires la réhabilitation des prostituées - veulent par cette initiative inviter à soutenir la résolution du Parlement Européen qui entend lutter contre la prostitution forcée dans le cadre d’événements sportifs mondiaux, présentée par la Commission des Droits de la Femme et de l’Egalité de genre. En outre ils demandent que la FIFA, la UEFA et la Fédération Allemande du Foot soient invitées à dénoncer « avec une voix claire et puissante la traite des êtres humains et la prostitution forcée.