"Monitum" du Vatican au sujet d'une prétendue ordination de femmes prêtres en Autriche

Document de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi

| 577 clics

CITE DU VATICAN, mercredi 10 juillet 2002 (ZENIT.org) – Nous publions ci-dessous le "Monitum" (avertissement canonique officiel) publié ce mercredi par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi après la prétendue ordination de sept femmes catholiques par un évêque schismatique en Autriche.



"Le 29 juin 2002 le fondateur d'une communauté schismatique du nom de Romulo Antonio Braschi, a tenté de conférer l'ordination sacerdotale aux femmes catholiques suivantes: Christine Mayr-Lumetzberger, Adelinde Theresia Roitinger, Gisela Forster, Iris Müller, Ida Raming, Pia Brunner e Angela White.

Afin d'orienter la conscience des fidèles et de dissiper tous les doutes dans cette affaire, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi entend rappeler que, selon la Lettre Apostolique Ordinatio sacerdotalis du pape Jean-Paul II, "l'Église n'a en aucune manière le pouvoir de conférer l'ordination sacerdotale à des femmes et que cette position doit être définitivement tenue par tous les fidèles de l'Église." (n. 4).

L'"ordination sacerdotale" qui a eu lieu est la simulation d'un sacrement et par conséquent elle est invalide et nulle, et constitue un délit grave contre la constitution de l'Eglise. Puisque l'évêque "ordonnant" appartient à une communauté schismatique, il s'agit en outre d'une grave offense contre l'unité de l'Eglise. Le fait survenu nuit par ailleurs à la juste promotion de la femme, qui occupe une place particulière, spécifique et irremplaçable dans l'Eglise et dans la société.

Par la présente, en renvoyant aux précédentes déclarations de l'évêque de Linz et de la Conférence Episcopale Autrichienne, cette Congrégation avertit formellement, selon le can. 1347§ 1 CIC, les femmes mentionnées ci-dessus, qu'elles encourent l'excommunication réservée au Saint-Siège, si, avant le 22 juillet 2002, (1) elles ne reconnaissent pas la nullité des "ordres" reçus par un évêque schismatique et en opposition avec la doctrine définitive de l'Eglise et (2) si elles ne se repentent pas et ne demandent pas pardon pour le scandale provoqué parmi les fidèles.

Rome, du siège de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le 10 juillet 2002.
Joseph Card. Ratzinger, Préfet
Tarcisio Bertone, S.D.B.
Archevêque émérite de Vercelli, Secrétaire

[Document original : italien – Traduction réalisée par Zenit]