Mort du cardinal Noè, acteur de la liturgie post-Vatican II

Il était archiprêtre émérite de la basilique Saint-Pierre

| 1731 clics

ROME, Lundi 25 juillet 2011 (ZENIT.org) – Le Saint-Siège a annoncé le décès, dans la matinée du 24 juillet, du cardinalVirgilio Noè, archiprêtre émérite de la basilique Saint-Pierre et vicaire général émérite du pape pour la Cité du Vatican.

Dans un télégramme adressé à la sœur du cardinal défunt, le pape fait part de sa « vive participation au deuil qui touche tous ceux qui ont connu » le cardinal Noè. Benoît XVI a rappelé le témoignage qu’il porta comme archiprêtre de la basilique Saint-Pierre et a assuré prier la Vierge Marie pour qu’elle donne au cardinal défunt « la récompense éternelle promise à ses fidèles disciples ».

Le Bureau des célébrations liturgiques a précisé que les obsèques du cardinal Noè auraient lieu mardi 26 juillet à 10h00 dans la basilique vaticane. La liturgie des obsèques sera présidée par le cardinal Angelo Sodano, doyen du Collège cardinalice. Les archevêques et évêques présents concélèbreront.

Né à Zelata di Bereguardo, dans le diocèse de Pavie en 1922, le cardinal Noè entreprit une longue formation en liturgie, histoire ecclésiastique et histoire de l’art dans différentes universités pontificales de Rome. En 1969, il fut nommé par le pape Paul VI, sous-secrétaire de la nouvelle Congrégation pour le culte divin qui devait alors appliquer la réforme liturgique encouragée par le Concile Vatican II.

En 1970, il fut nommé maître des cérémonies pontificales, appliquant ces transformations à la célébration des canonisations, des béatifications et des rites funéraires pontificaux et à l’ouverture et la clôture de la Porte Sainte à l’occasion du jubilé de 1975.

En 1982, sous le pontificat de Jean-Paul II, il fut nommé secrétaire de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements puis en 1989, coadjuteur du cardinal-archiprêtre de la basilique vaticane dont il devint titulaire en 2002.

Jean-Paul II le créa cardinal lors du consistoire de 1991.

Avec la mort du cardinal Virgilio Noè, le Collège cardinalice compte désormais 195 cardinaux dont 114 électeurs.