Mort du patriarche Policarpo, patriarche des pastoureaux de Fatima

Le pape François salue sa générosité

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 467 clics

Le cardinal José da Cruz Policarpo, patriarche émérite de Lisbonne, patriarche de la béatification des pastoureaux de Fatima, est décédé mercredi 12 mars, à l’âge de 78 ans, d’une rupture d’anévrisme.

Le pape pape François lui rend hommage, dans un télégramme de condoléances adressé par le  au patriarche José Manuel Macario Do Nascimento Clemente, son successeur. Le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin a également adressé un télégramme de condoléances à l'Eglise du Portugal.

Le pape François rend homage à sa "collaboration dans les différents organes du Saint-Siège" et de ses rencontres avec ce "pasteur passionné par la recherche de la vérité".

Le pape rend grâce à Dieu pour celui qui a "servi Dieu et et de ses frères", notamment comme président de la Conférence épiscopale portugaise.

Il s'est "prodigué avec générosité en les guidant sur les chemins de l'Evangile", mettant son "zèle"au service du "peuple qui lui était confié", notamment à l'Université catholique du Portugal, 

Le cardinal Parolin salue en lui un « fidèle ministre de l’Évangile » qui « a servi avec une grande sagesse et une grande générosité son peuple comme l’Église universelle ».

ll souhaite que « l’exemple de ce ministère fidèle à l’Évangile encourage tous les chrétiens à renouveler leur engagement personnel pour la construction du Royaume de Dieu dans la vérité et dans la charité ».

Le cardinal Policarpo a été patriarche de Lisbonne pendant 14 ans, de 1998 à 2013. En l'an 2000, il a accueilli Jean-Paul II pour la béatification de Jacinta et Francisco Marto, les pastoureaux de Fatima, en présence de leur cousine, soeur Lucia Dos Santos (1907-2005), carmélite à Coimbra mais venue pour l'occasion et pour la "révélation" de la teneur de la troisième partie du "secret". Il a été créé cardinal par Jean-Paul II l'année suivante.

Il a aussi accueilli le pape Benoît XVI lors de son pèlerinage à Fatima, le 13 mai 2010.

Avec sa disparition, le Collège cardinalice compte aujourd'hui 217 membres, dont 120 électeurs, de moins de quatre-vingt ans, et 97 non-électeurs.

Demain, 14 mars, avec le 80e anniversaire du cardinal Dionigi Tettamanzi, archevêque émérite de Milan, les électeurs seront 119 et les non-électeurs 98.