Moscou: Voyage du cardinal Kasper (17-20 février)

| 264 clics

CITE DU VATICAN, Dimanche 15 février 2004 (ZENIT.org) – Le cardinal Walter Kasper, président du conseil pontifical pour la Promotion de l’unité des chrétiens, part après-demain, 17 février, pour un voyage de quatre jours à Moscou. Il devrait rencontrer le patriarche de Moscou et de toutes les Russies, Alexis II.



Un communiqué de ce dicastère annonçait récemment cette visite "animée de sentiments d’estime envers l’Eglise orthodoxe russe".

Le cardinal Kasper a en effet été invité par la conférence des évêques catholiques de la Fédération de Russie à rencontrer les communautés catholiques.

Il devrait rencontrer également le métropolite de Smolensk et Kaliningrad, Kirill, président du Département pour les relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou.

Le président du conseil pontifical pour l’unité sera accompagné de Mgr Brian Farrell, secrétaire du même dicastère et du P. Jozef M. Maj. Le cardinal Kasper sera à Moscou jusqu’au 20 février.

Le cardinal Kasper confiait aux évêques français en visite ad limina ces dernières semaines combien ce voyage était important.

Lors de la rencontre hebdomadaire avec les journalistes, mercredi dernier, 12 février, au séminaire français, Mgr Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux et président de la conférence épiscopale française, soulignait que peu à peu les communautés orthodoxes s’organisent en France, comme "Eglise locale" et non plus seulement comme Eglise des fidèles orthodoxes "immigrés politiques ou économiques (Russes, Grecs, Roumains…)". Eux aussi, soulignait l’archevêque, prennent part "à l’évangélisation de la France".

Par ailleurs des catholiques de France choisissent de rejoindre telle ou telle communauté orthodoxe, sans que pour autant l’on fasse aux Orthodoxes de France un "procès de prosélytisme", notait l’archevêque français.

Mgr Ricard rapprochait ce changement de ce qui se passe en territoire russe où le patriarcat de Moscou n’accepte pas un processus semblable, alors que l’Eglise catholique est présente en Russie avec une tradition ancienne. Il plaidait en faveur d’une "certaine logique" de réciprocité.