Mouvement italien du Renouveau dans l'Esprit : Discours de Benoît XVI

Familles, communautés et villes : des lieux « d'amour et d'espérance »

| 1100 clics

ROME, samedi 26 mai 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI invite les membres Mouvement italien du Renouveau dans l’Esprit à « construire l’édifice de la vie et l’ensemble des relations sociales sur le roc stable de la Parole de Dieu, en se laissant conduire par le Magistère de l’Eglise ».

Il a reçu une délégation de cette organisation ecclésiale ce samedi 26 mai au Vatican, à l’occasion de son 40e anniversaire.

« Le Seigneur (…) a besoin de vous pour faire de vos familles, de vos communautés et de vos villes des lieux d’amour et d’espérance », déclare Benoît XVI.

Il ajoute: « Le Seigneur (…) nous invite à grandir dans la confiance et dans l’abandon à sa volonté, dans la fidélité à notre vocation et dans l’engagement à devenir des adultes dans la foi, dans l’espérance et dans la charité. L’adulte, selon l’Evangile, ce n’est pas celui qui n'est soumis à personne et n’a besoin de personne. Seulement celui qui se fait petit, humble et serviteur devant Dieu peut être adulte, c’est-à-dire mûr et responsable ».

Discours de Benoît XVI :

Chers frères et sœurs,

C’est avec joie que je vous accueille à l’occasion du quarantième anniversaire de la naissance du Renouveau dans l’Esprit Saint en Italie, expression du plus vaste mouvement du renouveau charismatique qui a traversé l’Eglise catholique au lendemain du Concile oecuménique Vatican II. Je vous salue tous avec affection, à commencer par le président national que je remercie des paroles courtoises qu’il vient de m’adresser en votre nom à tous. Je salue le conseiller spirituel, les membres du Comité et du Conseil, les responsables et les animateurs des groupes et des communautés répandus en Italie. Dans votre pèlerinage, qui vous offre l’occasion de vous arrêter pour prier auprès du tombeau de saint Pierre, puissiez-vous fortifier votre foi, grandir dans le témoignage chrétien, et faire face, sans peur, avec le Saint-Esprit pour guide, aux devoirs exigeants de la nouvelle évangélisation.

Je suis heureux de vous rencontrer en cette veille de Pentecôte, une fête fondamentale pour l’Eglise et si significative pour votre mouvement, et je vous exhorte à accueillir l’amour de Dieu qui se communique à nous grâce au don de l’Esprit Saint, principe unificateur de l’Eglise. Pendant ces décennies, vous vous êtes efforcés d’offrir votre contribution spécifique à la diffusion du Royaume de Dieu et à l’édification de la communauté chrétienne, en nourrissant votre communion avec le Successeur de Pierre, avec les pasteurs et avec toute l’Eglise. Vous avez affirmé de différentes façons le primat de Dieu auquel est dû notre adoration, toujours et par-dessus tout. Et vous avez cherché à proposer cette expérience aux nouvelles générations, en manifestant la joie de la vie nouvelle dans l’Esprit, grâce à une vaste opération de formation et de multiples activités liées à la nouvelle évangélisation et à la mission ad gentes. Votre œuvre apostolique a ainsi contribué à la croissance de la vie spirituelle dans le tissu ecclésial et social italien, par des chemins de conversion qui ont conduit de nombreuses personnes à être profondément guéries par l’amour de Dieu, et de nombreuses familles à surmonter des périodes de crise. Dans vos groupes, des jeunes ont généreusement répondu à la vocation d’une consécration spéciale à Dieu dans le sacerdoce ou dans la vie consacrée. Avec vous,  je rends grâce au Seigneur de tout cela!

Chers amis, continuez à témoigner de la joie de la foi dans le Christ, de la beauté d’être des disciples de Jésus, de la puissance d’amour que son Evangile libère dans l’histoire, ainsi que de l’incomparable grâce dont tout chrétien peut faire l’expérience dans l’Eglise par la pratique sanctifiante des sacrements et l’exercice humble et désintéressé des charismes, lesquels, comme le dit saint Paul, doivent être toujours exercés pour le bien commun. Ne cédez pas à la tentation de la médiocrité et de l’habitude ! Cultivez en vous des désirs élevés et généreux ! Que les actions de Jésus deviennent vos pensées et vos sentiments ! Oui, le Seigneur appelle chacun de vous à être des collaborateurs infatigables de son dessein de salut qui change les cœurs. Il a aussi besoin de vous pour faire de vos familles, de vos communautés et de vos villes des lieux d’amour et d’espérance.

Nous vivons actuellement dans la société une situation sous certains aspects précaire, caractérisée par l’insécurité et par la fragmentation des choix.  On manque souvent de points de référence valables qui inspirent l’existence. Il devient par conséquent de plus en plus important de construire l’édifice de la vie et l’ensemble des relations sociales sur le roc stable de la Parole de Dieu, en se laissant conduire par le Magistère de l’Eglise. On comprend de plus en plus la valeur déterminante de cette affirmation de Jésus : « Qui écoute mes paroles et les met en pratique est semblable à un homme sage qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est venue, les fleuves ont débordé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison, mais elle ne s’est pas écroulée parce qu’elle était construite sur le roc » (Mt 7, 24-25).

Le Seigneur est avec nous, il agit par la force de son Esprit. Il nous invite à grandir dans la confiance et dans l’abandon à sa volonté, dans la fidélité à notre vocation et dans l’engagement à devenir des adultes dans la foi, dans l’espérance et dans la charité. L’adulte, selon l’Evangile, ce n’est pas celui qui n'est soumis à personne et n’a besoin de personne. Seulement celui qui se fait petit, humble et serviteur devant Dieu peut être adulte, c’est-à-dire mûr et responsable. Il est par conséquent nécessaire de former les consciences à la lumière de la Parole de Dieu, dont tout projet ecclésial et humaine tire son sens et son impulsion, même lorsqu’il concerne l’édification de la cité terrestre (cf. Ps 127,1). Il faut renouveler l’âme des institutions et féconder l’Histoire par des semences de vie nouvelle.

Aujourd’hui, les croyants sont appelés à un témoignage de foi convaincu, sincère et crédible, étroitement uni à l’engagement de la charité. En effet, grâce à la charité, même des personnes qui sont loin du message de l’Evangile ou indifférentes réussissent à s’approcher de la vérité et à se convertir à l’amour miséricordieux du Père céleste.  A ce propos, je me réjouis de ce que vous faites pour diffuser une « culture de la Pentecôte » dans les milieux sociaux, en proposant une animation spirituelle par des initiatives en faveur de ceux qui souffrent de situations de détresse et de marginalisation. Je pense en particulier à votre travail en faveur de la renaissance spirituelle et matérielle des détenus et des anciens détenus. Je pense au « Pôle d’excellence de la promotion humaine et de la solidarité Mario et Luigi Sturzo », de Caltagirone, ainsi qu’au « Centre international pour la famille », de Nazareth, dont j’ai eu la joie de bénir la première pierre. Poursuivez votre engagement en faveur de la famille, lieu incontournable de l’éducation à l’amour et au sacrifice de soi.

Chers amis du Renouveau dans l’Esprit Saint, ne vous lassez pas de vous tourner vers le Ciel : le monde a besoin de prière. On a besoin d’hommes et de femmes qui se sentent attirés par le Ciel dans leur vie, qui fassent de la louange du Seigneur un style de vie nouvelle.  Je vous confie tous à la très sainte Vierge Marie, présente au Cénacle lors de l’événement de la Pentecôte. Persévérez avec elle dans la prière, marchez guidés par la lumière de l’Esprit Saint, en vivant et en proclamant l’annonce du Christ. Que la bénédiction apostolique, que je vous accorde avec affection, en l’étendant à tous vos adhérents et à vos familles, vous accompagne.

© Libreria Editrice Vaticana

Traduction de ZENIT [Anita Bourdin]