Moyen-Orient : incarner la présence chrétienne dans la culture

Conclusions du IIe congrès des patriarches et évêques catholiques

| 1029 clics

ROME, mardi 11 décembre 2012 (Zenit.org) – Le deuxième congrès des patriarches et évêques catholiques du Moyen-Orient a mis en lumière des priorités pour les Eglises de la région, parmi lesquelles « l’incarnation de notre présence dans notre culture et dans nos défis du Moyen Orient », rapporte le patriarcat latin de Jérusalem

Les patriarches et les évêques catholiques au Moyen Orient étaient en effet réunis pour un congrès au Liban, du 3 au 5 décembre 2012, dans le but de mettre en oeuvre l’exhortation apostolique post-synodale Ecclesia in Medio Oriente remise par Benoît XVI le 14 septembre dernier, dans le même pays (cf. Zenit du 4 décembre 2012). La rencontre était organisée par le Conseil des patriarches catholiques d’Orient (CPCO) et l’Assemblée des patriarches et évêques du Liban (APECL).

Incarner la présence chrétienne dans la culture

Au centre des débats : l’avenir des chrétiens dans le monde arabe. Pour Mgr Marcuzzo, vicaire épiscopal pour Israël, « le congrès a offert l’opportunité de faire un examen de conscience sur les récentes années passées, (…) avant tout, dans l’esprit du Synode spécial des évêques de 2010 et de l’Exhortation « Ecclesia in Medio Oriente ».

Les travaux ont permis de « mettre en lumière quelques priorités, absolument incontournables, que chaque Eglise doit s’engager fortement à vivre », ajoute-t-il, citant notamment « l’incarnation de notre présence dans notre culture et dans nos défis du Moyen Orient », mais aussi « : la Bible, la formation, le travail en communion à tous les niveaux, les moyens de communication sociale ».

Les participants ont publié deux documents en arabe, sur les problématiques politiques et sociales dans le contexte actuel des printemps arabes.

Le premier document concentre des recommandations concrètes afin de mettre en pratique dans toutes les dimensions de la vie individuelle et communautaire les enseignements d’Ecclesia in Medio Oriente.

Appel pour la paix et la pérennité des chrétiens

Le second document est un appel, et d’après Mgr Marcuzzo  « un vrai cri de douleur et d’alarme », adressé à la communauté internationale et à tous les hommes de bonne volonté, sur trois points :

Le premier point relève l’urgence de trouver une « solution juste et pacifique à la question palestinienne » considérée comme étant à l’origine de tous les conflits de la région;

Le deuxième point est un appel à faire tout ce qui est possible pour mettre fin aux conflits et aux violences qui bouleversent la vie de la région – spécialement en Syrie – par des chemins de réconciliation et de paix qui garantissent à tous la liberté et la sauvegarde de leur dignité humaine.

Le troisième point enfin met l’accent sur la condition des chrétiens au Moyen-Orient. Les chefs des Eglises sont invités à intensifier leur communion et une pleine collaboration afin de favoriser la pérennité et la continuité de la présence autochtone, active et efficace des chrétiens au sein des sociétés arabes.

L’appel s’adresse à cet égard également aux musulmans, appelés à garantir les pleins droits de leurs compatriotes chrétiens, en reconnaissant une citoyenneté commune et partagée.