Moyen Orient : Le pape plaide pour la liberté et les droits des chrétiens

Et demande des « solutions justes » aux conflits

| 1500 clics

ROME, Dimanche 6 juin 2010 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI attire l'attention de la communauté internationale « sur la situation des Chrétiens du Moyen-Orient qui souffrent pour leur foi, afin que des solutions justes et durables soient trouvées pour les conflits qui causent tant d'épreuves ». Il demande le respect des droits des chrétiens.

Benoît XVI a publié ce matin à Nicosie « l'Instrument de travail » du prochain synode des évêques pour le Moyen Orient  et il a rappelé que ce synode était convoqué à la demande des responsables catholiques de la région.

Benoît XVI a remercié le secrétaire général du synode des évêques, Mgr Nikola Eterović, qui a introduit la remise du document, les responsables de l'Eglise venus « pour le lancement de la prochaine Assemblée spéciale du Synode des Évêques sur le Moyen Orient » (10-24 octobre 2010).

« C'est mon sérieux espoir que tous vos droits soient de plus en plus respectés, y compris le droit à la liberté de culte et à la liberté religieuse, et que vous ne souffriez plus jamais de discrimination d'aucune sorte », a déclaré le pape.

Il souhaite que le synode « puisse aider à centrer l'attention de la communauté internationale sur la situation des Chrétiens du Moyen-Orient qui souffrent pour leur foi, afin que des solutions justes et durables soient trouvées pour les conflits qui causent tant d'épreuves ».

« Sur cette grave question, je réitère mon appel personnel en faveur d'un effort international, urgent et concerté, pour résoudre les tensions actuelles au Moyen Orient, spécialement en Terre Sainte, avant que de tels conflits ne conduisent à de plus grandes tragédies », a déclaré le pape.

Le pape voit dans l'Assemblée spéciale du Synode des Évêques pour le Moyen Orient, « une occasion pour mettre en relief la valeur importante de la présence et du témoignage chrétiens dans les pays de la Bible, non seulement pour la communauté chrétienne à l'échelle mondiale, mais également pour vos voisins et vos concitoyens ».

Le pape a encouragé les communautés chrétiennes de la région en disant : « Vous contribuez d'innombrables manières au bien commun, par exemple par l'éducation, le soin des malades et l'assistance sociale, et vous travaillez à la construction de la société. Vous désirez vivre en paix et en harmonie avec vos voisins juifs et musulmans. Souvent, vous agissez en artisans de paix dans le difficile processus de conciliation. Vous méritez la reconnaissance pour le rôle inestimable que vous remplissez ».

Benoît XVI a rappelé l'importance du Moyen Orient pour le christianisme, depuis l'appel d'Abraham : « Le Moyen-Orient occupe une place particulière dans le cœur de tous les Chrétiens, puisque c'est là que Dieu s'est fait connaître pour la première fois à nos pères dans la foi. Depuis le jour où Abraham quitta Ur en Chaldée en obéissant à l'appel de Dieu jusqu'à la mort et à la résurrection de Jésus, l'œuvre salvifique de Dieu s'est accomplie particulièrement à travers des personnes et des peuples de vos pays d'origine (...). Les Chrétiens partout dans le monde, continuent d'avoir une vénération particulière pour le Moyen-Orient, en raison des prophètes et des patriarches, des Apôtres et des martyrs à qui nous devons tant, des hommes et des femmes qui ont écouté la Parole de Dieu, qui lui ont rendu témoignage, et qui nous l'ont transmise, à nous qui appartenons à la grande famille de l'Église ».