Moyen Orient: pour un « vademecum » de la foi chrétienne

Le patriarche Laham souhaite un exposé « concis, précis et clair »

| 746 clics

Océane Le Gall

ROME, vendredi 12 octobre 2012 (ZENIT.org) –  En Orient, « termes, contenus et explications » de la foi chrétienne doivent pouvoir être transmis de manière « précise, claire et concise », estime sa le patriarche d’Antioche des grecs-melkites Grégoire III Laham qui souhaite qu'un "vademecum" puisse voir le jour.

Mgr Laham, qui est aussi chef du synode de l’Eglise catholique grecque-melkite, a pris la parole le jeudi 11 octobre 2012 après-midi, pour la 6econgrégation générale du synode des évêques au Vatican (7-28 octobre 2012).

 « Notre foi chrétienne est belle, mais trop compliquée : les termes, les contenus et leur explication », a-t-il dit, pour ce «  petit troupeau ad extra par rapport à l’Islam, et ad intra à cause de la diminution de la pratique religieuse. »

Dans un monde non chrétien comme celui dans lequel ils vivent, les chrétiens constituent une petite minorité, par rapport à l’Islam, et ils doivent être « excellents », pour former à travers lui « des cadres d’agents de la Nouvelle évangélisation », précise-t-il.

Pour Mgr Laham, « le travail pastoral de Nouvelle évangélisation », consiste à se concentrer  sur ce petit troupeau, sans exclure l'ensemble des fidèles moins pratiquants à différents degrés.

Mais il faudrait que les dogmes, les mystères (la Sainte Trinité, l’Incarnation, la Rédemption, les Sacrements), puissent être transmis et ainsi interprétés, selon lui,  dans une forme «  apte à toucher la vie quotidienne, les aspirations humaines, le bonheur et la prospérité, les réalités quotidiennes de nos fidèles. »

Mettre en place « un texte concis, précis et clair de notre Foi », a dit Mgr Laham, « est important pour nos fidèles ad intra, comme aussi pour nos concitoyens non chrétiens ad extra ». 

Le patriarche espère que cette proposition pourra faire son chemin, et que des théologiens se chargeront de cela à la suite d’une résolution du synode.

Il préconise donc la formation ou création de cadres, un « vademecum de la foi chrétienne » et l’établissement d’un « programme pratique ».