Moyen-Orient : une aube nouvelle chargée d'espérance

Le diagnostic de Mgr Nikola Eterovic

| 1141 clics

A. Bourdin

ROME, vendredi 14 septembre 2012 (ZENIT.org) –  Le Moyen-Orient voit « la naissance d’une aube nouvelle chargée d’espérance, même pour les chrétiens », estime Mgr Eterovic.

Le secrétaire général du synode des évêques, Mgr Nikola Eterovic, a manifesté cette espérance dans son discours à Benoît XVI, ce vendredi 14 septembre, en accueillant Benoît XVI au sanctuaire libanais de Harissa, pour la signature de « l’exhortation apostolique » intitulée : L’Eglise au Moyen Orient. Le document noue la gerbe des travaux des participants du synode qui s’est tenu à Rome en octobre 2010.

La présence du Christ

« De la communion et du travail de l’Assemblée synodale on a pu mettre en évidence, au milieu de difficultés qui ne manquent pas, la naissance d’une aube nouvelle chargée d’espérance, même pour les chrétiens », déclare Mgr Eterovic.

Il évoque les souffrances des chrétiens : « Notre humiliation et notre glorification sont également liées au sort de Jésus. Ses mains clouées sur la croix embrassent tous ceux, tant Juifs que Grecs, qui reconnaissent en Lui la puissance et la sagesse de Dieu. Le Seigneur crucifié et ressuscité transforme aussi notre mort dans la gloire de sa résurrection.

Surtout, il souligne cette présence invisible du Christ auprès des baptisés et qui a accompagné els travaux du synode : « Nous avons pu voir Jésus durant l’inoubliable expérience de prière, de réflexion et d’échange d’opinons au cours de l’Assise synodale du 10 au 24 octobre 2010 ».

Il rappelle le thème de ce synode : « L’Église catholique au Moyen-Orient : communion et témoignage. « La multitude de ceux qui étaient devenus croyants avait un seul cœur et une seule âme » (Ac 4, 32).

La croix et le don de l’Esprit

Il constate : « Nous avons à nouveau connu Jésus-Christ sous le signe de la croix, le reconnaissant dans les nombreuses expériences de marginalisation, d’inégalité, de douleur, de souffrance, de violence et parfois même de guerre. Dans la grâce de l’Esprit Saint, nous avons cependant toujours tenu présent à l’esprit que la croix est la voie de la glorification, non seulement pour le Seigneur, mais aussi pour tous ceux qui le suivent en portant avec lui quotidiennement leur croix ».

Et c’est ce qui le rend optimiste : « De la communion et du travail de l’Assemblée synodale on a pu mettre en évidence, au milieu de difficultés qui ne manquent pas, la naissance d’une aube nouvelle chargée d’espérance, même pour les chrétiens ».

« Très Saint-Père, au nom de tous les membres de l’Assemblée Spéciale pour le Moyen-Orient et en qualité de Secrétaire Général du Synode des Évêques, j’ai l’honneur de vous inviter maintenant à signer l’Exhortation Apostolique Post-synodale, en la confiant aux Églises qui cheminent dans la région moyen-orientale, si chère au cœur de tout chrétien », a conclu Mgr Eterovic.