Musique et dialogue avec le judaïsme au festival de Salzbourg

Une « Ouverture spirituelle » pendant une semaine

| 1027 clics

Anita bourdin

ROME, vendredi 20 juillet 2012 (ZENIT.org) – Le festival musical autrichien de Salzbourg s’est ouvert ce 20 juillet, dans une tonalité spirituelle, avec une table ronde entre le cardinal archevêque de Vienne, Christoph Schönborn, et le rabbin Arthur Schneier, rapporte le site Internet du diocèse de Vienne.

Le fameux festival s’ouvre en effet cette année par un cycle de musique sacrée et de dialogue interreligieux, qui a été inauguré par le cardinal et le rabbin d’origine autrichienne mais new-yorkais – et qui a accueilli Benoît XVI à la Park East Synagogue en avril 2008 - sur le thème de la religion et de la culture en tant qu’ « ouverture de l’Europe ».

D’autres débats auront lieu d’ici le 29 juillet, ainsi que 12 concerts, dirigés par des chefs d’orchestre aussi prestigieux que John Eliot Gardiner, Claudio Abbado ou Zubin Mehta, avec notamment au programme Haydn, Händel, Mozart.

L’ « Intendant » - directeur artistique - du festival, Alexander Pereira, a souligné qu’il souhaitait une telle « ouverture spirituelle »  qui s’harmonise bien avec une ville comme Salzbourg et ses « merveilleuses églises ».

L’archevêque de Vienne participera aussi, le 21 juillet, à un débat sur le thème « Créateur et création », avec le ministre de la Recherche scientifique, Karlheinz Töchterle, la philosophe des religions Hanna-Barbara Gerl-Falkovitz, et le théologien suisse Hans Weder, professeur de théologie néo-testamentaire, d'exégèse et d'herméneutique à l'Université de Zürich. Le cardinal Schönborn évoquera la question de la destinée de l’homme et du monde.

Les concerts ont donc commencé ce 20 juillet par l’oratorio de Joseph Haydn, La Création, dirigée par John Eliot Gardiner ; et il sera suivi, le 21 juillet, par le Messie de Georg Friedrich Händel, dirigé par Daniel Harding ; jeudi 26, par le Te Deum d’Anton Bruckner, dirigé par Zubin Mehta ; samedi 28, par la Messe de Franz Schubert en mi bémol, dirigée par Claudio Abbado ; dimanche 29, par les Litanies de Mozart, dirigées par Nikolaus Harnoncourt.

Zubin Mehta proposera aussi des pièces de musique juive: Mechaye Hametim de Noam Sheriff, mardi 24 ; Avodath Hakodesh d’Ernest Bloch, mercredi 25.

Le festival de Salzbourg est né en 1920 sous le signe de Mozart dans le dessein de favoriser des échanges musicaux et le développement de l’art contemporain.

L’édition 2012 proposera tout l’été, jusqu’au 2 septembre, 232 spectacles, dont, pour la première fois, la Bohème de Puccini, dirigée par Daniele Gatti et mise en scène par Damiano Michieletto.