Naples : Benoît XVI encourage une stratégie de prévention de la violence

Visite pastorale à l’occasion de la rencontre interreligieuse organisée par Sant’Egidio

| 1877 clics

ROME, Lundi 22 octobre 2007 (ZENIT.org) – A l’occasion de sa visite pastorale à Naples, hier dimanche, Benoît XVI a lancé un appel à lutter contre toutes les formes de violence, y compris celle de la « camorra », la « mafia » napolitaine.



Plus de 20.000 personnes s’étaient rassemblées place du Plebiscito bravant le froid et la pluie, pour participer à la messe présidée par Benoît XVI, et concélébrée par le cardinal Crescenzio Sepe, archevêque de Naples, 77 évêques et 700 prêtres.

Le pape a reconnu que pour beaucoup d’habitants de Naples, « il n'est pas simple de vivre ».

« Il y a tant de situations de pauvreté, de carence de logements, de chômage ou de sous-emploi, de manque de perspectives d'avenir », a-t-il observé.

« Il y a ensuite le triste phénomène de la violence » a ajouté le pape, faisant référence au « déplorable nombre de délits de la ‘camorra’ », la « mafia » de Naples, présente dans tous les secteurs de l’économie régionale napolitaine. Ses clans gèrent des trafics divers, la prostitution et les extorsions de fonds.

Le pape a également évoqué la violence qui « tend malheureusement à devenir une mentalité courante, s'insinuant dans les plis de la vie sociale, dans les quartiers historiques du centre et dans les banlieues nouvelles et anonymes, avec le risque d'attirer en particulier la jeunesse, qui grandit dans des milieux dans lesquels prospère l'illégalité, le manque de transparence et l'art de ‘se débrouiller’ ».

Dans ce contexte le pape a demandé « d'intensifier les efforts pour établir une stratégie sérieuse de prévention, en s'appuyant sur l'école, sur le travail et sur une aide aux jeunes pour gérer leur temps libre ».

« Nous avons besoin d'une intervention qui interpelle chacun dans la lutte contre toute forme de violence, à partir de la formation des consciences et en transformant les mentalités, les attitudes, les comportements de tous les jours », a-t-il déclaré.

Après avoir récité la prière de l’Angélus, à l’issue de la messe, le pape s’est rendu en papamobile au séminaire de « Capodimonte » où il a rencontré 300 responsables religieux (chrétiens, musulmans, juifs et d’autres religions orientales) qui participent jusqu’à demain mardi à la rencontre pour la paix organisée par la Communauté de Sant’Egidio.

Dans l’après-midi le pape s’est rendu en voiture panoramique au Dôme pour un temps d’adoration du Saint-Sacrement dans la chapelle de saint Janvier, et de vénération des reliques du saint patron de Naples.

Benoît XVI est ensuite rentré à Rome en hélicoptère, après avoir pris congé de la ville de Naples.