Nazareth : Création d’un centre international consacré à Marie

A travers la spiritualité, l’art, la réflexion, la théologie et les nouvelles technologies

| 1725 clics

ROME, samedi 25 décembre 2004 (ZENIT.org) – Un centre international d’art, de spiritualité, de réflexion théologique, consacré à la Vierge Marie verra prochainement le jour à Nazareth, annonce l’évêque auxiliaire de Jérusalem, titulaire d’Emmaüs, Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo.



Mgr Marcuzzo a présenté cette initiative lors du XXIe Congrès marial international qui a eu lieu du 4 au 8 décembre à l’Université pontificale du Latran à Rome, sur le thème « Marie de Nazareth accueille le Fils de Dieu dans l’histoire ».

Le centre « Marie de Nazareth » sera situé juste en face de la Basilique de l’Annonciation, dans des bâtiments qui représentent une superficie d’environ 3 000 mètres carrés. Mgr Marcuzzo précise que ce centre « a pour but de mettre en évidence le rôle de Marie dans l’Histoire, à partir de Nazareth ».

Le centre approfondira de nombreux thèmes, dont « Nazareth dans l’Histoire, dans l’Histoire de l’Eglise, dans l’Histoire de la Pensée, dans l’Histoire de la Culture, dans l’Histoire de l’Art chrétien, dans l’Histoire de l’Iconographie, dans l’Histoire de l’image en général, de la Musique », précise l’évêque.

Il explique par ailleurs que le centre « aura comme but particulier de mettre en évidence non seulement la Nazareth historique et actuelle, mais aussi la Nazareth mondiale, la Nazareth universelle. Parce que tous les sanctuaires marials, et tout ce que l’on peut faire pour Marie sont en un certain sens un développement de Nazareth, un développement de Marie de Nazareth ».

L’idée de ce centre, qui a été lancée dans les années 90, s’est concrétisée, après une impulsion donnée par le maire musulman de la ville, Tofit Zaiad, grâce à l’Association « Marie de Nazareth » qui a pris le projet en main.

Mgr Marcuzzo précise que le centre sera situé près de la « Mosquée blanche » qui selon certains archéologues, était à l’origine la synagogue où se rendait Jésus. Il a obtenu le soutien du chef de la mosquée.

Mgr Marcuzzo a ajouté qu’il présentait cette initiative non seulement au nom des évêques catholiques de Terre Sainte, en particulier de sa Béatitude le Patriarche Michel Sabbah, « mais aussi au nom de tous les autres Chefs d’Eglises de Terre Sainte qui sont tous d’accord avec ce projet ». Le centre bénéficie également du soutien de la Custodie franciscaine de Terre Sainte.

Le centre « Marie de Nazareth » aura un caractère œcuménique. Les auteurs du projet sont en effet convaincus que Marie peut jouer un rôle décisif pour aider les chrétiens à retrouver l’unité.

Le constat qui est à l’origine du projet est que « la Vierge Marie a été aimée priée, célébrée, chantée, honorée par tous les peuples et sur tous les continents, mais qu’il n'y a toujours aucun lieu, ni aucun moyen, pour permettre au plus grand nombre de contempler dans toutes ses dimensions le mystère de la Mère de Dieu, qui ouvre sur toute la foi chrétienne », expliquent-ils dans le site consacré au projet (cf. www.mariedenazareth.com).

L’archevêque Pietro Sambi, nonce apostolique en Israël et délégué apostolique à Jérusalem et en Palestine, explique dans un entretien envoyé à Zenit par les auteurs du projet qu’il espère que cette initiative « permettra aux visiteurs de découvrir le sens et la joie de la vie chrétienne ».

« Tout doit être fait pour apporter des réponses à ce dont l’homme d’aujourd’hui souffre le plus. Il faut l’aider à retrouver le sens de la vie, parce que l’homme d’aujourd’hui a perdu le sens de la vie. Il ne sait plus pourquoi il est né, pourquoi il vit et où il va finir. Découvrir le sens de la vie le portera à remercier Dieu car la vie est un don », souligne-t-il.

Dans le cadre de ce projet, l’Association « Marie de Nazareth » a d’ores et déjà réalisé un « festival d’images » sur le thème de Marie. Il s’agit d’une grande fresque qui fait voyager à travers tous les siècles et sur tous les continents, des origines à l’Apocalypse, à la découverte du mystère de la Mère de Dieu.

Conçu comme un clip vidéo géant, avec très peu de paroles et des images sélectionnées, le film repose sur une bande musicale originale composée par Thomas Pouzin, du groupe Glorious, interprétée par 20 choristes et les 50 musiciens de l’Orchestre Philarmonique de la Ville de Prague.

Une cassette vidéo ainsi qu’un DVD du spectacle et un CD audio (bande sonore) sont disponibles (cf. www.jevoussaluemarie.com).