"Ne vous laissez pas effrayer par les calamités, ne perdez pas courage"

Jean Paul II inaugure le collège pontifical Coréen

| 349 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 23 mars 2001 (ZENIT.org)/(FIDES)


- "Ne vous laissez pas effrayer par les calamités, ne perdez pas courage": Jean-Paul II a cité ces paroles du martyr coréen saint André Kim Tae-gon, lors de l´inauguration du collège coréen de Rome.

Liturgie de la parole
Jean-Paul II a inauguré ce soir, à 18 heures, le collège pontifical Coréen de Rome: un projet encouragé personnellement par le pape, et attendu depuis longtemps par l’Eglise de Corée. Le collège accueillera les prêtres coréens qui étudient à Rome. Un groupe d’entre eux est déjà hôte du collège depuis le mois d’octobre dernier. Le pape y a été accueilli par les évêques de Corée, actuellement à Rome pour leur visite « ad limina », par le supérieur, par les hôtes du Collège, et par la communauté coréenne de Rome. Le pape a ensuite présidé une liturgie de la parole au cours de laquelle il a tenu l´homélie.

Croissance stupéfiante de l´Eglise
Le pape rappelait la "grande persécution" que les chrétiens de Corée ont subie il y a cette année deux cents ans, en 1801, causant la mort de "plus de trois cents chrétiens". "Grâce au courage de ces témoins de la foi et de ceux qui ont suivi leur exemple, continuait le pape, la semence évangélique, semence d´espérance, n´est pas morte, en dépit des ondes successives de persécutions. Au contraire, elle s´est progressivement développée, donnant consistance à une croissance stupéfiante de l´Eglise de votre pays. Vraiment, nous pouvons le répéter ce soir avec raison: Dieu a pris soin de son peuple!"

Ne perdez pas courage
Le pape évoquait les saints du pays et en particulier saint André Kim Tae-gon, patron du nouveau collège pontifical. "Pour [le Christ], à l´heure décisive, disait le pape, il n´a pas hésité à tout "perdre" (cf. Fil 3,8). Il a été fidèle jusqu´à la mort. On raconte qu´alors qu´il attendait pour être exécuté, il encourageait ses frères dans la foi par des expressions faisant écho, de façon impressionnante à la prière que Jésus a adressée à son Père pour ses disciples: "Ne vous laissez pas effrayer par les calamités, suppliait-il, ne perdez pas courage, et ne reculez pas dans le service de Dieu, mais plutôt, en suivant les pas des saints, cherchez la gloire de son Eglise et montrez-vous de vrais soldats et de vrais sujets de Dieu. Même si vous êtes nombreux, ayez un seul cœur; souvenez-vous toujours de la charité; soutenez-vous et aidez-vous mutuellement, et attendez le moment où Dieu aura pitié de vous". "

"Un seul cœur et une seule âme"
Et Jean-Paul II d´actualiser les paroles du saint martyr: "Saint André Kim Tae-gon, expliquait le pape, exhortait les croyants à tirer de la divine charité la force de rester unis et de résister au mal. Comme la communauté primitive, dans laquelle tous avaient "un seul cœur et une seule âme" (Ac 4,32), l´Eglise de Corée aussi devait trouver le secret de sa propre cohésion et de sa propre croissance en adhérant à l´enseignement des Successeurs des Apôtres, dans la prière et dans la fraction du pain (cf. Ac 2,42)". Le pape disait confier "toute la communauté chrétienne" de ce pays qui lui est "si cher" à l´intercession du jeune saint, "afin que l´amour de Dieu et du prochain continuent à pénétrer l´âme et l´histoire du peuple coréen".

L´incessante familiarité avec Jésus
Ce collège, continuait le pape, permettra aux jeunes qui se préparent au sacerdoce de "grandir dans la conscience de leur mission de témoins de la vérité, d´apôtres de l´amour du Christ, de hérauts infatigables de l´Evangile et de pasteurs zélés pour le peuple chrétien". Il expliquait: "La formation théologique et pastorale sera entièrement dirigée vers [ce but] de faire que chaque prêtre soit le Christ pour les autres, un signe convaincant de son amour et de son action de salut. Mais où pourront-il apprendre le secret de ce service apostolique, sinon dans un contact intime avec le Seigneur? Par conséquent leur premier soin ne pourra qu´être l´incessante familiarité avec Jésus dans l´eucharistie et le recours confiant dans la prière à sa grâce et à la lumière de sa Parole". Il invitait les nouveaux étudiants à être forts de leur "communion" avec le Christ et à faire du collège un vrai "Cénacle".

Première pierre
Le Collège comprend l’église dédiée aux Saints Martyrs de Corée, 70 chambres pour les étudiants, 10 chambres pour les supérieurs et les hôtes de passage, un auditorium, une salle de lecture, et d’autres salles.
Lors de l’audience générale du 2 décembre 1998, le pape avait béni la première pierre du bâtiment. Le 25 janvier 2000, le cardinal Jozef Tomko, préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des peuples, avait décidé par décret de l’érection du Collège ecclésiastique coréen à Rome, dédié à Saint André Kim Taegon, patron du clergé coréen. Par décret de cette même date, il avait nommé l’abbé Simon Eunkyu Cheng Supérieur du Collège pour un mandat de cinq ans.