"Ne vous lassez jamais d'être miséricordieux"

Messe pour l'ordination de 13 prêtres

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 786 clics

« Ne vous lassez jamais d'être miséricordieux », à l'image du Seigneur « qui n'est pas venu condamner, mais pardonner », demande le pape François aux prêtres.

Le pape a présidé la messe d'ordination de 13 nouveaux prêtres, dont 11 du diocèse de Rome, en la basilique Saint-Pierre, ce matin, dimanche 11 mai 2014, IVe dimanche de Pâques et Journée mondiale de prière pour les vocations.

Le cardinal vicaire du pape pour Rome, Agostino Vallini, le vice-gérant du diocèse, Mgr Filippo Iannone, les cinq évêques auxiliaires de Rome, les supérieurs des séminaires et les curés des paroisse des futurs prêtres étaient également présents autour du pape.

Les 13 nouveaux prêtres sont originaires d'Italie, du Pakistan, du Vietnam, de Corée, d’Équateur, du Chili, du Brésil. Onze parmi eux ont étudié dans les séminaires diocésains romains.

Lors de son homélie, le pape a suivi le texte suggéré par le rituel d'ordination des prêtres, en explicitant certains passages : le sacerdoce, qui « configure au Christ grand prêtre éternel », rend les prêtres « participants de la mission du Christ, unique maître », a-t-il souligné en exhortant à « dispenser à tous » la Parole de Dieu.

« Lisez et méditez assidûment la parole du Seigneur pour croire ce que vous avez lu, enseigner ce que vous avez appris dans la foi, et vivre ce que vous avez enseigné », a ajouté le pape, qui a mis en garde : « vous n'êtes pas maîtres de la doctrine. C'est la doctrine du Seigneur, et vous devez y être fidèles ».

Le pape a également évoqué le sacrement de la réconciliation, « par lequel vous remettrez les péchés au nom du Christ et de l’Église » : « Ici je veux m'arrêter et vous demander, pour l’amour de Jésus-Christ : ne vous lassez jamais d'être miséricordieux ! »

« Ayez la capacité de pardon du Seigneur, qui n'est pas venu condamner, mais pardonner... S'il vous vient le scrupule d'être trop "pardonnant", pensez à ce saint prêtre qui allait devant le tabernacle et disait : "Seigneur, pardonne-moi si j'ai trop pardonné. Mais c'est toi qui m'as donné le mauvais exemple !" ».

Le pape a confié sa souffrance de rencontrer des personnes qui ne vont plus se confesser parce qu'elles ont été réprimandées : « Ils ont senti qu'on leur claquait au nez la porte des églises ! Ne faites pas cela : miséricorde, miséricorde ! Le bon pasteur entre par la porte et la porte de la miséricorde ce sont les plaies du Seigneur : si vous n'entrez pas dans votre ministère par les plaies du Seigneur, vous ne serez pas de bons pasteurs. »

« Ayez toujours sous les yeux l’exemple du Bon Pasteur, qui n'est pas venu pour être servi, mais pour servir, et pour chercher et sauver ce qui était perdu », a conclu le pape en exhortant les nouveaux prêtres à « vouloir plaire à Dieu uniquement » et à « ne pas utiliser les brebis du Seigneur » pour leur intérêt.