Net One, un réseau de professionnels pour humaniser la communication

Congrès de 800 professionnels de la communication à Castel Gandolfo

| 1114 clics

ROME, Jeudi 11 novembre 2004 (ZENIT.org) - Les défis posés, à l’époque actuelle, aux professionnels de la communication sont la promotion du dialogue, la place centrale de la personne, et la communion. Voilà les trois conclusions fondamentales du Congrès international, réuni par Net One, sur le thème "Le Silence et la Parole. La Lumière".



La rencontre a eu lieu du 5 au 7 novembre au Centre Mariapoli de Castel Gandolfo, à 30 km environ au sud de Rome.

"C’est la créativité qui peut ramener la personne au centre des intérêts de tous les professionnels de la communication" a affirmé Michele Zanzucchi, membre du comité directeur de Net One, un réseau mondial de professionnels de la communication et de projets, promu par le Mouvement des Focolari qui, selon son responsable au niveau international, Nedo Pozzi, "est né du charisme de l’unité".

Chiara Lubich, fondatrice du Mouvement des Focolari, n’a pas a participé ‘physiquement’ au Congrès, mais ‘médiatiquement’ à travers une vidéo conférence au cours de laquelle elle a présenté Marie comme "modèle de communication, encouragement et exemple pour nous".

La sociologue brésilienne Vera Araujo a centré son intervention sur une "culture de la communication ou la personne, être relationnel, est placée en son centre".

Selon Carla Cotignoli, porte-parole des Focolari, "les propositions qui ont vu le jour sont le dialogue entre les spécialistes de la communication en vue d’un échange professionnel, le lien entre communication et société civile, la formation éthique à travers des mises à jour au niveau culturel et des stages dans divers continents".

Lors de l’ouverture du Congrès, Carla Cotignoli et le journaliste argentin Hector Lorenzo, ont affirmé croire "que la dimension du dialogue est inscrite dans le DNA de chaque homme" et "est la nature même de la communication".

Le Congrès, qui a réuni des personnes des cinq continents, a été l’occasion de projections de films qui ont remportés l’"International Angelus Awards".

Dans le domaine du cinéma et de l’image est apparu le concept selon lequel "l’acte créatif du langage du film, hautement symbolique, naît de la capacité de passer du silence à la parole".

Monseigneur Patrick Foley, Président du Conseil pontifical pour les Communications sociales, a mis l’accent sur l’importance du silence dans la communication et dans la contemplation à travers l’action. «Parce que, a-t-il affirmé, plus qu’être des professionnels de la communication il est nécessaire d’être des témoins : 'Ce que nous sommes, parle beaucoup plus que ce que nous disons'».

Dans le cadre des sessions du Congrès, la "Family Theater Productions" de Hollywood a annoncé la remise prochaine, à Chiara Lubich, du Prix "Life Achievement Award", " pour son utilisation efficace des moyens de communication dans le service extraordinaire qu’elle rend à l’Eglise et à la famille humaine, et parce qu’elle a inspiré des milliers et des milliers de personnes de 180 nations du monde en les conduisant sur le chemin du dialogue et de la fraternité".

Le Congrès international "Le Silence et la Parole. La Lumière" a été organisé autour de quatre groupes d’étude : information, cinéma et télévision, sciences de la communication et édition, nouveaux media, ce dernier, hôte de l’Agence spatiale européenne de Frascati.

(Pour obtenir des informations supplémentaires sur le Mouvement des Focolari : www.focolare.org).