Newman: Le pape souhaite sa béatification, lui confie le chemin de Croix

"Ce qui resplendit en Newman, c´est le mystère de la Croix du Seigneur"

| 562 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 3 avril 2001 (ZENIT.org) - C´est de l´œuvre du cardinal Newman que sera tirée la méditation du chemin de Croix traditionnel du Vendredi Saint, au Colisée, le 13 avril: une célébration retransmise par les télévisions du monde entier (21 heures).



"Ce qui resplendit en Newman, c´est le mystère de la Croix du Seigneur", disait le pape Jean-Paul II dans sa lettre pour le bicentenaire de la naissance du cardinal John Henry Newman (27 février 2001).

Le grand théologien anglais est en effet l´auteur de deux méditations du Chemin de Croix, et c´est la méditation la plus brève qui servira à ce premier Chemin de Croix du millénaire à Rome.

On se souvient aussi que Jean-Paul II souhaite la béatification du cardinal Newman, comme il le disait explicitement lors du colloque international sur organisé à l´Université pontificale Urbanienne à la mi-février, dans le cadre du bicentenaire. Nous présentions ce colloque avec des éléments biographiques (16 février 2001). En 1991, le pape a reconnu les "vertus héroïques" du grand théologien. La reconnaissance officielle d´un miracle dû à son intercession ouvrirait maintenant la voie à la béatification.

Dans sa Lettre en date du 22 janvier 2001 pour le bicentenaire de la naissance du cardinal Newman, adressée à l´archevêque de Birmingham, Mgr Vincent Nichols, le pape soulignait que l´œuvre du théologien offre une "synthèse remarquable de la foi et de la raison", et constituait une réponse aux défis de son époque, aux tentations du fidéisme et du rationalisme.

Au cours du consistoire du 21 février, le pape avait à nouveau évoqué le cardinal Newman, né à Londres le 21 février 1801, il y avait 200 ans précisément ce jour-là, le présentant comme une figure exemplaire de cardinal (cf. Zenit, 21 février 2001).

Le cardinal Newman né à Londres le 21 février 1801 dans une famille de banquiers anglicans. Il est mort à Birmingham le 11 août 1890, cardinal de l´Eglise catholique. Sur sa tombe, il est écrit: "Ex umbris et imaginibus in veritatem" ("A la vérité à travers les ombres et les figures"). Il est l´auteur de deux ouvrages essentiels : "Essai sur le développement de la doctrine chrétienne" (1845) et "Grammaire de l´assentiment" (1870).

Des célébrations ont été organisées pour le bicentenaire dans différents pays d´Europe, en particulier sous l´égide du "Centre international des amis de Newman" (International Centre of Newman Friends), pour approfondir la figure et la pensée de l´éminent homme d´Eglise anglais. La figure de Newman était aussi évoquée en février dernier dans la revue du sanctuaire marial de Lorette où Newman s´est arrêté en 1847, lors de son voyage à Rome.