Nièce de Montaigne, mère de huit enfants, religieuse et fondatrice

Au service de l'éducation des jeunes filles

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 370 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire de sainte Jeanne de Lestonnac, mère de famille puis religieuse dévouée à l'éducation des jeunes filles (1556-1640).

Cette nièce de Montaigne y naquit en 1556, d'un père catholique et d'une mère protestante. Toute jeune, bien que déchirée entre ses parents, elle choisit la foi catholique. Et son oncle Montaigne la soutint dans les épreuves que sa foi traversa.

En 1573, elle épousa Gaston de Montferrand, et ils eurent huit enfants. Après la mort de son mari, en 1597, elle pourvut à l'éducation de ses enfants.

Mais sa maternité spirituelle allait avoir une fécondité plus grande. Elle fonda, en 1605, la Compagnie de Marie Notre Dame, pour l'éducation chrétienne des jeunes filles, en s'inspirant du modèle de la Compagnie de Jésus. Son directeur spirituel, le P. Bordes, jésuite, soutenant l'entreprise. Le nouvel institut reçut l'approbation du cardinal de Sourdis dès l'année suivante et celle du pape Paul V en 1607.

Lorsque Jeannne mourut, le 2 février 1640, l'ordre comptait déjà trente maisons.

"Jeanne de Lestonnac, écrit le lectionnaire de Bordeaux, se situe parmi les grandes âmes qui ont voulu trouver une solution à l'éducation de la jeunesse, dans une époque de recherche, et promouvoir l'apostolat des femmes en un temps où il avait disparu". Béatifiée en 1900, elle a été canonisée en 1949 par Pie XII.