Nigeria : la violence naura pas le dernier mot

Mgr John Onaiyekan, cardinal désigné, prix Pax Christi 2012

| 993 clics

ROME, jeudi 1er novembre 2012 (ZENIT.org) – « La violence n’aura pas le dernier mot » :  Pax Christi International, mouvement international pour la paix, attribue le Prix de la Paix 2012 à Son Excellence Dr John Onaiyekan pour récompenser ses efforts de promotion du dialogue et d’une meilleure compréhension entre les populations de diverses traditions religieuses vivant sur le continent africain, indique ce communiqué de Pax Christi mis en ligne ce 1er novembre.

L’Archevêque John Onaiyekan a plaidé inlassablement et agi en faveur de la paix, de la justice, du dialogue interreligieux au Nigeria et en d’autres pays d’Afrique. Depuis 1994, il est archevêque du diocèse catholique d’Abuja (Nigeria) et co-président du Conseil africain des Leaders Religieux – Religions pour la paix (ACRL-RfP). Il a été président de la Conférence des Évêques Catholiques du Nigeria et co-président du Conseil inter-religieux du Nigeria (NIREC). Il est l’un des six nouveaux cardinaux nommés par le Pape Benoît XVI, le 24 octobre 2012.

Dr. John Onaiyekan s’est révélé un ardent promoteur du dialogue entre Chrétiens et fidèles des autres religions, et un défenseur notoire de la paix et de la coopération, spécialement au Nigeria. Au récent Synode des Évêques sur la Nouvelle Évangélisation et la transmission de la foi, l’archevêque a admis que « les Chrétiens au Nigeria ne se considèrent pas persécutés outre mesure par les Musulmans »

Il a ajouté : « Notre population de 160 millions d’habitants se partage en nombre et en influence entre Chrétiens et Musulmans. Nous n’avons pas trop mal réussi à vivre ensemble pacifiquement dans une même nation. Nous croyons que nous avons appris certaines leçons qui peuvent servir au reste du monde. »

À ce même Synode, l’Archevêque a souligné que Musulmans et Chrétiens « ont une responsabilité commune de travailler pour la paix et l’harmonie entre eux et dans l’ensemble du monde ». Selon lui, nos deux traditions religieuses « partagent des intérêts communs que Vatican II a rappelés. La Nouvelle Évangélisation doit nous inciter à travailler ensemble à promouvoir ces valeurs communes dans un monde qui en a un criant besoin ».

Les Co-Présidents de Pax Christi International, Madame Marie Dennis (États-Unis) et Monseigneur Kevin Dowling (Afrique du Sud), ont affirmé que « la notion de réconciliation est au cœur du travail pour la paix de Pax Christi International ». Plusieurs parties du monde sont dans l’attente douloureuse d’une réconciliation possible. Or le message de la paix, de relations justes et équitables entre voisins est au centre de toutes les grandes traditions religieuses. « Il est certainement dans l’intérêt de tous les Nigérians de demeurer unis dans la volonté de libérer leur pays de toute forme de violence extrême qui menace de les diviser » a déclaré Mgr Dowling.

Pax Christi International a voulu reconnaître le leadership très important qu’a exercé l’Archevêque Onaiyekan en faveur de la paix dans son pays mais aussi à travers toute l’Afrique et même en plusieurs pays du monde. Il a payé de sa personne son engagement à prêcher un Évangile de paix et de non-violence. Pax Christi International remercie sincèrement Mgr Onaiyekan pour sa détermination à croire que la violence n’aura pas le dernier mot.