Nigeria : le pape reçoit le président Jonathan

Plaidoyer pour un retour à la coexistence pacifique

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 553 clics

Le pape François a reçu M. Goodluck Jonathan, président de la République fédérale du Nigeria, samedi dernier, 22 mars 2014, au Vatican. L'occasion de condamner « toute forme de violence » et de plaider pour « un retour rapide à la coexistence pacifique dans l'ensemble du pays ».

Un communiqué du Saint-Siège précise que le président, qui était accompagné de son épouse et d'une délégation, a ensuite rencontré le cardinal Secrétaire d’État Pietro Parolin et Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les relations avec les États.

Les échanges ont souligné les « relations amicales » qui existent entre le Saint-Siège et le Nigeria, et « la contribution positive de l’Église pour le bien-être de l'ensemble du pays, en particulier dans les domaines de l'éducation et de la santé, ainsi que pour la promotion du dialogue entre les différentes composantes de la société ».

La population du Nigeria est majoritairement partagée entre chrétiens (45%) – parmi lesquels 13% sont catholiques – et musulmans (45%).

« Une attention particulière » a été accordée à la « protection de la dignité de la personne humaine et de ses droits fondamentaux », à commencer par « la liberté religieuse », poursuit la note : les discussions ont été l'occasion de « condamner toute forme de violence » et de formuler le vœu « d'un retour rapide à la coexistence pacifique dans l'ensemble du pays ».

Des questions d'intérêt régional ont été évoquées, avec une référence particulière « aux situations de crise et de conflit en Afrique sub-saharienne et centrale ».

Lors d'une rencontre avec la presse, le président Goodluck Jonathan a souligné que la promotion du dialogue interreligieux était une question très importante pour le pape François : « le pape a assuré l'engagement du Saint-Siège pour la promotion de l'harmonie religieuse et la coexistence pacifique entre les différentes confessions. »

Le Saint-Siège « continuera à travailler avec diligence pour réduire la pauvreté au Nigeria par une croissance plus inclusive et un développement économique », a encore rapporté le président, qui précise avoir invité le pape à visiter le pays.