Nigeria : le Saint-Siège dénonce les attentats « systématiques »

Un « nettoyage ethnique », proteste l'Italie

| 1169 clics

Anita Bourdin
ROME, lundi 18 juin 2012 (ZENIT.org) – « Le caractère systématique » des attentats de dimanche contre des chrétiens du Nigeria est « horrible et inacceptable », dénonce le Saint-Siège. L'Italie proteste contre un « nettoyage ethnique ».

Des attentats visant 5 églises de l’Etat de Kaduna, dans le Nord du pays, ont provoqué plus de 45 morts, et une centaine de blessés, dimanche 17 juin, parmi les chrétiens visés et parmi les musulmans, frappés par des représailles. Depuis le mois de janvier 2012, on estime à quelque 600 les chrétiens victimes de la secte islamique Boko Haram.

Le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le P. Federico Lombardi, a dénoncé, ce même 17 juin, le « caractère systématique » des attentats visant des lieux de culte comme « horrible et inacceptable».

Il déplore un « absurde plan de haine » et réclame « des interventions efficaces pour contenir et éliminer le terrorisme » de ce « grand pays », soulignant le « risque » que « la violence continue et s’élargisse, provoque des représailles et alimente les tensions non seulement aux dépens des chrétiens, mais aussi de la majorité de la population, désireuse d’une cohabitation pacifique ».

Dans le quotidien italien La Repubblica de ce 18 juin, le ministre italien de la Coopération internationale, Andrea Riccardi, dénonce un « nettoyage ethnique » contre les chrétiens du Nigeria.

Boko Haram a revendiqué ces attaques: « L’État nigérian et les chrétiens sont nos ennemis et nous lancerons des attaques contre l’État et son appareil sécuritaire ainsi que contre les églises jusqu’à ce que nous achevions notre but, qui est d’établir un État islamique à la place de l’État laïc », a déclaré un porte-parole.

Le Nigeria est le pays le plus peuplé d'Afrique avec ses quelque 160 millions d'habitants : le Nord est majoritairement musulman et le Sud en majorité chrétien, et plus riche, du fait du pétrole.