Nigeria : "que soient immédiatement relâchées les lycéennes"

Le tweet du 10 mai 2014 : #BringBackOurGirls

Rome, (Zenit.org) Pape François | 375 clics

Le pape François demande « que soient immédiatement relâchées les lycéennes enlevées au Nigeria », dans un tweet publié le 10 mai 2014 :

« Unissons-nous tous dans la prière pour que soient immédiatement relâchées les lycéennes enlevées au Nigeria. #BringBackOurGirls »

Le pape utilise le 'hashtag' #BringBackOurGirls ('Ramenez nos filles'), qui rassemble un mouvement désormais international de défense de plus de 200 jeunes filles enlevées par le groupe terroriste Boko Haram, au lycée de Chibok, dans l'État de Borno - nord-est du Nigeria - le 14 avril dernier.

Le P. Federico Lombardi, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, a exprimé la « compassion pleine de tristesse » du Saint-Siège pour les victimes et « l'horreur pour les souffrances physiques et spirituelles, les humiliations incroyables qui leur sont infligées » (cf. Zenit du 9 mai 2014).