Noël, c'est regarder la vie avec plus de joie

Le cardinal Cipriani invite à méditer sur la naissance de Jésus

| 1431 clics

ROME, Mardi 21 décembre 2010 (ZENIT.org) - Quelques jours avant Noël, l'archevêque de Lima, au Pérou, le cardinal Juan Luis Cipriani, a consacré son programme radiophonique « Dialogue de foi », du 18 décembre dernier, à la naissance de Jésus, demandant aux auditeurs de centrer leur attention sur la grandeur de cette naissance et de faire partager « ce don merveilleux » en famille.

« La naissance de Jésus amène à  regarder la vie avec plus de joie, à regarder avec plus de joie nos enfants et nos parents, a-t-il dit. Elle change « le monde » et notre « environnement » car, la joie qu'elle procure vient du Fils de Dieu qui « a voulu être sur terre pour nous accompagner ».

C'est un grand don que Dieu a fait aux hommes, une invitation à « entrer dans son royaume éternel », mais un royaume qui commence ici, sur terre, a-t-il ajouté, « dans l'Eglise, dans l'Eucharistie et dans la confession ».

Le cardinal Cipriani a rappelé la nécessité de partager ce temps de Noël en famille, à l'exemple de Jésus, Marie et Joseph, la « famille de Bethléem », de profiter de ces journées pour « se donner la main et se retrouver », pour « exprimer davantage notre amour », et ne pas « être dépendant de l'achat des cadeaux ».

Mais cette joie à partager en famille, a poursuivi l'archevêque de Lima, doit aussi s'étendre à l'entourage, en particulier aux plus nécessiteux, aux malades et à tous ceux qui, pour différentes raisons, sont loin de leurs familles et de leurs proches ».

« Nous nous trouvons comme dans une grande éclipse », a-t-il commenté. « Des nuages cachent la réalité de Jésus et nous empêchent de la voir ». « Il nous faut chasser ces nuages » et pour cela il nous faut « une foi plus forte » pour dire : « Seigneur, je crois que tu es là, et je viens te chercher. Je sais que tu veux que j'aide mon prochain. J'irai où tu me dis d'aller, j'appellerai ce frère, j'irai visiter ce malade ».

Après une pensée aux milliers de personnes qui sont en prison, à ceux qui servent leur patrie loin de chez eux, aux personnes âgées et abandonnées, et auxquels le cardinal a rappelé que Dieu « ne les a pas abandonnés », le cardinal Cipriani a invité les jeunes à diffuser le message de Noël sur les réseaux sociaux et dans l'univers d'Internet, pour évangéliser la nouvelle culture numérique.