Noël de sang pour les chrétiens du Nigeria

Appel de Benoît XVI pour la sécurité et la paix

| 2384 clics

ROME, lundi 26 décembre 2011 (ZENIT.org) – Benoît XVI a lancé un appel pour le retour de la « sécurité » au Nigeria, à l’angélus de midi, ce 26 décembre, en la fête de saint Etienne, depuis la fenêtre de son bureau qui donne place Saint-Pierre.

Le pape a en effet évoqué, après l’angélus, le Noël sanglant des chrétiens du Nigeria après plusieurs attaques ayant visé des églises dans le nord et dans le centre du pays, dimanche 25 décembre. Un bilan provisoire fait état d’une centaine de morts.

Benoît XVI disait prier pour que « s’arrêtent les mains des violents qui sèment la mort et pour que dans le monde puissent régner la justice et la paix ».

Le pape a souhaité manifester sa « proximité sincère et affectueuse à la communauté chrétienne et à tous ceux qui ont été touchés par ce geste absurde ».

Il a également invité à prier pour les nombreuses victimes, avant de lancer un appel pour qu’avec « les différentes composantes sociales, la sécurité et la sérénité soient rétablies ».

Benoît XVI a réaffirmé que « la violence est une voie qui ne conduit qu’à la douleur, à la destruction et à la mort », en revanche, « le respect, la réconciliation et l’amour sont la voie pour atteindre la paix » .

Dimanche déjà, le P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, a condamné ces attentats, considérant qu’il s’agissait « de la manifestation de la cruauté d’une haine aveugle et absurde qui ne respecte en rien la vie humaine et qui cherche à susciter et à alimenter encore plus de haine et de confusion ».

Les attaques ont été revendiquées par la secte islamiste Boko Haram, responsable, la semaine dernière, de plusieurs attaques et d’affrontements avec les forces de l’ordre qui auraient fait plus d’une centaine de morts.

ASB