« Nous avons besoin de l'intercession de Notre Dame »

Par le recteur du sanctuaire de l'Immaculée Conception (Washington)

Rome, (Zenit.org) Junno Arocho Esteves | 540 clics

L'un des événements les plus importants de cette Année de la foi, la Journée mariale, vient d’avoir lieu au Vatican. Plus de 150.000 pèlerins étaient attendus pour ces deux jours qui ont culminé avec la prière du pape François pour le monde au pied de la statue de Notre Dame de Fatima, transportée à Rome pour l’occasion.

Un aspect notable de cet événement était la participation de 10 sanctuaires mariaux du monde entier pour la récitation du chapelet : Aparecida (Brésil), Lujan (Argentine), Lourdes (France), Czestochowa (Pologne), Banneux (Belgique), Nazareth (Israël), Nairobi (Kenya), Akita (Japon), Vailankanny (Inde) et Washington (États-Unis).

Mgr Walter Rossi, recteur de la basilique du sanctuaire national de l'Immaculée Conception à Washington DC, s’est entretenu avec Zenit de l'importance de cet événement comme catalyseur pour la paix dans le monde aujourd'hui .

Zenit - Combien de pèlerins visitent la basilique chaque année ? Attendez-vous beaucoup de monde pour la Journée mariale ?

Mgr Walter Rossi - Près d'un million de pèlerins visitent la basilique chaque année. Dimanche matin, nous accueillons également un pèlerinage du diocèse d'Arlington, puis nous avons le chapelet international dans l'après-midi. Et bien sûr, nous avons six messes quotidiennes dans le sanctuaire ainsi que l'adoration eucharistique, tous les jours de l'année.

Pourquoi pensez-vous que cet acte de consécration du monde au Cœur immaculé de Marie est si important ?

Tout d'abord, la consécration au Cœur immaculé de Marie remonte à l'époque du pape Pie XII, qui avait consacré la Russie au Cœur immaculé de Marie. Ensuite, le Pape Paul VI, puis le bienheureux Jean-Paul II ont consacré de nouveau la Russie au Cœur immaculé de Marie, puis, en 1982, le bienheureux Jean-Paul II a consacré le monde entier au Cœur immaculé de Marie.

Comme nous le savons tous, le monde n'est pas en paix. Et l'une des principaux motifs de la consécration n'était pas seulement la conversion de la Russie, mais aussi la paix dans le monde. Cette consécration est donc vraiment opportune parce qu'en ce moment nous avons besoin de l'intercession de Notre-Dame. Nous avons besoin de prières pour transformer les esprits et les cœurs afin qu’advienne la paix dont le monde a désespérément besoin.

Nous avons vu la puissance de la prière après que le pape a appelé le monde entier à prier pour la Syrie. Pensez-vous que cette prière à Marie aura un impact similaire ?

La prière est extrêmement puissante. Avec la prière, tout est possible. En nous rassemblant pour offrir cette prière de consécration du monde au Cœur immaculé de Marie, nous espérons vraiment qu'elle aura les mêmes effets que la prière pour la Syrie, que le monde obtiendra et réalisera réellement un peu de paix et de tranquillité.

Quels événements organisez-vous dans la basilique pour la Journée mariale ?

C'est une journée entière parce que nous avons un pèlerinage diocésain dans la matinée, puis le chapelet de 13h30 à 16 heures suivi de la messe à 17 heures, et comme je l'ai dit plus tôt, nous avons encore 6 messes, ainsi que le chapelet et l'adoration eucharistique quotidiens.

Chacun de ces événements sera centré sur le Cœur immaculé de Marie, nous lui demanderons son intercession, en priant Notre Dame d'embrasser ses enfants afin que non seulement ils parviennent à une communion plus intime avec Jésus, mais aussi pour qu’elle apporte la paix à notre monde troublé, et aussi la paix et la guérison de ces vies qui peuvent être brisées, dans l’épreuve ou dans la souffrance.

La patronne des États-Unis est bien l'Immaculée Conception ?

Oui, et c'est pourquoi c'est le sanctuaire national de l'Église catholique des États-Unis. Quand les évêques, au Conseil de Baltimore, ont placé le pays sous le patronage de Marie, il a été décidé qu'il devrait y avoir un monument national en son honneur pour célébrer l'Immaculée Conception et son patronage.

Y a-t-il une grande dévotion à la Vierge aux États-Unis ?

Oui. Le sanctuaire national est l'une des plus grandes églises au monde, et c'est la plus grande église catholique des États-Unis. En ce qui nous concerne, nous sommes un centre de dévotion mariale pour le pays, et puisque nous ne sommes pas une paroisse, toutes les personnes qui se rendent au sanctuaire, qu'il s’agisse de touristes, de pèlerins ou de fidèles, viennent là pour demander l'intercession de Notre-Dame .

On voit très clairement que les gens ont une grande dévotion à Notre Dame. L'intercession de Notre Dame est non seulement essentielle pour eux mais elle est aussi très puissante. Avec un million de personnes qui franchissent la porte du sanctuaire chaque année, c'est un grand témoignage de foi et de dévotion à Notre Dame de la part de la population.

Nous avons vu, depuis son élection, que le Saint-Père a une foi très mariale. Que pensez-vous du pape François ?

Je pense que non seulement le pape François a une foi très mariale, mais nous savons aussi qu'il a, par le choix de son nom, une sensibilité très franciscaine. Je crois personnellement que le pape François apporte ou cherche à apporter une nouvelle Pentecôte dans l'Église. Il nous ramène au fondement du message évangélique. Il nous appelle à vivre ce que Jésus a enseigné et, comme il le dit, à ‘aller sur ce chemin qui est Jésus lui-même’ et, en suivant ce chemin, nous espérons que cela nous conduira non seulement à la sainteté dans nos propres vies personnelles mais aussi à la sainteté dans la vie de l'Église.

Qu’espérez-vous de cette Journée mariale ?

J’espère que, grâce à notre prière, Notre-Dame va embrasser tous ses enfants, qu'elle nous conduira à une relation plus intime avec Jésus et qu’elle donnera la paix, la paix dans le monde et la paix dans la vie des personnes.

Traduction Hélène Ginabat