« Nous, chrétiens et musulmans, des croyants », déclarait Benoît XVI en 2005 en Allemagne

Lors des JMJ de Cologne

| 694 clics

ROME, Lundi 18 septembre 2006 (ZENIT.org) – « Nous tous en tant que chrétiens et musulmans sommes croyants » : le pape Benoît XVI disait déjà son estime pour les croyants musulmans dans son message aux Musulmans d’Allemagne, à Cologne, le 20 août 2005 (cf. Rencontre avec les représentants de diverses communautés musulmanes).



« Ensemble, chrétiens et musulmans, disait le pape, nous devons faire face aux nombreux défis qui se posent en notre temps. Il n'y a pas de place pour l'apathie, ni pour le désengagement, et encore moins pour la partialité et le sectarisme ».

Le pape invitait à l’optimisme en disant : « Nous ne pouvons pas céder à la peur, ni au pessimisme. Nous devons plutôt cultiver l'optimisme et l'espérance. Le dialogue interreligieux et interculturel entre chrétiens et musulmans ne peut pas se réduire à un choix passager. C'est en effet une nécessité vitale, dont dépend en grande partie notre avenir ».

Plus encore, le pape reprenait ce thème qui lui est cher : la violence,, l’intolérance et la religion n’ont rien à faire ensemble : « Si nous réussissons ensemble à extirper de nos coeurs le sentiment de rancoeur, à nous opposer à toute forme d'intolérance et à toute manifestation de violence, nous freinerons ensemble la vague du fanatisme cruel qui met en danger la vie de nombreuses personnes, faisant obstacle à la progression de la paix dans le monde ».

Et d’insister : « La tâche est ardue, mais elle n'est pas impossible. Le croyant - et nous tous en tant que chrétiens et musulmans sommes croyants - sait en effet qu'il peut compter, malgré sa fragilité, sur la force spirituelle de la prière ».