Nouvelle série de catéchèses sur les psaumes et les cantiques des vêpres

La signification de la prière du soir

| 1452 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 8 octobre 2003 (ZENIT.org) - Jean-Paul II lance une série de catéchèses sur les psaumes et les cantiques des vêpres en expliquant le sens de la prière du soir.



Le pape poursuit ce qu’il a annoncé dans sa lettre apostolique pour l’Eglise au IIIe millénaire : une catéchèse qui aide les fidèles laïcs à prier la liturgie des heures.

Jean-Paul II a lancé ce mercredi lors de l’audience générale place Saint-Pierre, devant quelque 15.000 fidèles, un nouveau cycle catéchétique, consacré à la liturgie des vêpres. Il a en effet achevé la semaine dernière par le « Benedictus » son commentaire des psaumes et des cantiques des laudes.

Jean-Paul II a expliqué qu'avec « les laudes récitées en début de journée, la pratique des vêpres le soir s'est progressivement établie dans l'Eglise ».

« En effet, à la tombée du soir, les chrétiens savent que Dieu éclairera la nuit par sa resplendissante présence et par la lumière de ses enseignements », expliquait le pape.

« S'inspirant de la symbolique de la lumière, la prière des vêpres s'est développée comme sacrifice de louange du soir et de reconnaissance pour le don de la lumière matérielle et spirituelle, et tous les autres dons de la création et de la rédemption », soulignait Jean-Paul II.

Le pape évoquait ce moment de la journée propice à l’examen de conscience en disant : « Le soir est un moment propice pour envisager la journée accomplie, devant Dieu et dans la prière ».

Examen de conscience et demande de pardon : « C'est alors aussi le moment de demander pardon pour le mal commis et d'implorer la miséricorde divine pour qu'elle revienne éclairer notre cœur ».

Mais la « nuit » est aussi ce dont le Christ vient libérer l’humanité, expliquait encore le pape en disant : « L'arrivée de la nuit évoque encore le « Mysterium Noctis », les ténèbres étant souvent ressenties comme l'occasion de tentations, de certaines faiblesses, de soumissions aux incursions du Malin. La nuit devient, avec ses menaces, le symbole de tous les maux dont le Christ est venu nous libérer ».

« Le matin et le soir sont toujours d'excellents moments pour la prière, communautaire comme personnelle, concluait le pape. Liées aux temps importants de notre vie et de notre action, les heures des laudes et des vêpres sont un moyen efficace pour orienter nos pas quotidiens et nous diriger vers le Christ, Lumière du monde ».