Nouvelle tragédie de la mer à Catane: sollicitude du pape François

Le bateau transportait surtout des Syriens et des Égyptiens

Rome, (Zenit.org) Junno Arocho Esteves | 723 clics

Le pape François suit de près les événements qui se déroulent à Catane, après que six migrants ont trouvé la mort dans un naufrage, indique à Radio-Vatican le père jésuite Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège: des tragédies comme celle du naufrage de Catane « le touchent profondément ».

Les corps des six naufragés ont été découverts sur la plage d’un hôtel de Catane, le grand port sicilien. Cent autres migrants, essentiellement de Syrie et d’Égypte, ont été secourus.

Des enquêteurs de Catane ont arrêté deux mineurs égyptiens qui se prétendaient membres de l’équipage, tandis que l’on continue à rechercher trois des pilotes du bateau. Après que le bateau a échoué à 300 mètres de la plage, les passagers ont cru qu’ils pouvaient marcher jusqu’au rivage. Mais l’eau était plus profonde qu’ils ne le pensaient et ils se sont noyés.

Cet accident fait écho aux préoccupations exprimées par le pape François à l’occasion de sa visite à Lampédouse, le 8 juillet, par laquelle il a voulu sensibiliser les autorités internationales et la société sur le sort des immigrés qui fuient les situations dangereuses et même désespérées de leur pays.

Le pape François avait dénoncé la « mondialisation de l'indifférence » face à ceux qui émigrent à la recherche d’une vie meilleure pour eux-mêmes et pour leurs familles.

Le père Lombardi a fait observer que la visite du pape à Lampédouse démontre que les dangers auxquels sont confrontés les migrants sont « vrais, réels et actuels ».

Traduction d'Hélène Ginabat