Nuage de cendres volcaniques : l’homme découvre ses limites, selon Mgr Celli

| 1277 clics

ROME, Mercredi 21 avril 2010 (ZENIT.org) - Alors que le nuage de cendres volcaniques dû à l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll perturbe depuis plusieurs jours le trafic aérien, Mgr Claudio Maria Celli a rappelé les limites de l'homme face à ces phénomènes naturels.

Interrogé par Radio Vatican, le président du Conseil pontifical pour les communications sociales a souligné combien cet épisode rappelle à l'homme sa « finitude » et sa « nature de créature ».

« Un des problèmes d'aujourd'hui, c'est que nous lisons la réalité de l'‘homme' (...) de manière économique, globalisée », a-t-il affirmé. « Nous oublions au contraire d'approfondir ce qu'est vraiment l'homme dans le contexte du monde d'aujourd'hui, de la création ».

Selon Mgr Celli, « ces événements rappellent à notre conscience, à notre esprit, qui nous sommes vraiment ». « L'homme redécouvre sa dimension de créature ».

Cela devrait nous donner « une attitude plus humble, non pas pour que l'homme se sente plus petit, mais pour qu'il se sente dans sa juste dimension de créature, dans le contexte du monde d'aujourd'hui », a-t-il ajouté en invitant à « redécouvrir continuellement ce que signifie être en harmonie avec la création ».