« Nul n’est maître de sa vie », déclare le pape à l’Angélus

| 2169 clics

ROME, Dimanche 7 Février 2010 (ZENIT.org) - A l'occasion de la Journée pour la Vie, célébrée ce 7 février en Italie sur le thème « La force de la vie, un défi dans la pauvreté », Benoît XVI a rappelé la valeur de la vie humaine, qui doit être protégée et respectée « de sa conception jusqu'à sa fin naturelle ».

« Dans la période actuelle de difficulté économique, ces mécanismes qui, en produisant de la pauvreté et en créant de fortes inégalités sociales blessent et offensent la vie, touchant surtout les plus faibles et les personnes sans défense, deviennent encore plus dramatiques », a souligné le pape lors de la prière de l'Angélus.

Cette situation « incite donc à encourager un développement humain intégral pour dépasser l'indigence et le besoin, et rappelle surtout que le but de l'homme n'est pas le bien-être mais Dieu lui-même et que l'existence humaine doit être défendue et favorisée à chacun de ses stades », a-t-il ajouté.

« Nul n'est en effet maître de sa propre vie, mais nous sommes tous appelés à la protéger et à la respecter, de sa conception jusqu'à sa fin naturelle ».

Le pape a également exprimé son soutien à ceux qui travaillent directement « au service des enfants, des malades et des personnes âgées ». 

Le diocèse de Rome consacre une attention spéciale à la Journée pour la Vie et la prolonge avec la « Semaine de la vie et de la famille ». « Je souhaite la bonne réussite de cette initiative et j'encourage l'activité des consulteurs, des associations et des mouvements, mais aussi des professeurs d'université engagés au soutien de la vie et de la famille », a-t-il affirmé.

Le Saint Père a également rappelé qu'il célèbrerait la messe avec les malades le 11 février prochain, jour de la fête de ND de Lourdes, dans la basilique Saint-Pierre.