Obama : une décision « très décevante » en matière d’avortement

La position des évêques américains après le retrait de la ‘Mexico City Policy’

| 1797 clics

 

ROME, Lundi 26 janvier 2009 (ZENIT.org) - Les évêques des Etats-Unis ont accueilli la première mesure du président Barack Obama sur le thème de l'avortement comme une décision « très décevante », rapporte L'Osservatore Romano dans son édition du 25 janvier 2009.

Le nouveau président américain Barack Obama a émis le 23 janvier l'ordre exécutif qui retire la ‘Mexico City Policy' interdisant le financement par l'Etat des organisations engagées dans la pratique et dans la promotion de l'avortement dans les pays en voie de développement.

Pour le cardinal Justin Francis Rigali, archevêque de Philadelphie et président de la Commission épiscopale pour les activités pro-vie, « il est très décevant que le président Obama ait retiré la ‘Mexico City Policy' ». A ses yeux, « une administration qui veut réduire les avortements ne devrait pas diriger ses fonds vers des organisations qui réalisent et encouragent les avortements comme une méthode de planification des naissances dans les pays en voie de développement ».

Selon L'Osservatore Romano, le cardinal Francis Eugene George, archevêque de Chicago et président de la Conférence épiscopale, a écrit il y a quelques jours à Obama pour demander le maintien de cette mesure. « La Mexico City Policy a été considérée de manière erronée comme une restriction aux aides pour la planification familiale », a affirmé le haut prélat. « En réalité, elle n'a pas réduit ces aides, mais elle a permis que les fonds n'arrivent pas aux organisations qui encouragent l'avortement au lieu de les réduire ».

Le président de l'Académie pontificale pour la vie, Mgr Rino Fisichella, s'est aussi exprimé sur cette mesure. Dans une interview accordée le 24 janvier au quotidien italien ‘Corriere della Sera', il a dénoncé « l'arrogance d'une personne qui, parce qu'elle détient le pouvoir, se croit autorisée à décider de la vie et de la mort ».

Marine Soreau