Oecuménisme: "Aplanir le chemin vers la pleine unité entre les croyants dans le Christ"

Dialogue théologique catholiques-orthodoxes

| 265 clics

CITE DU VATICAN, Lundi 3 septembre 2001 (ZENIT.org).- Le pape Jean-Paul II encourage à poursuivre le dialogue théologique entre catholiques et orthodoxes à l´occasion d´un symposium organisé en Italie - sur la conception du salut dans les deux traditions grecque et latine - de façon à "aplanir le plus possible le chemin vers la pleine unité entre les croyants dans le Christ".



La salle de presse du Saint-Siège publie aujourd´hui le message en date du 10 août, adressé par le pape Jean-Paul II au cardinal Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour la promotion de l´unité des chrétiens, à l´occasion du VIIe Symposium interchrétien qui se déroule, du 2 au 4 septembre, en italie méridionale, à Reggio Calabria. Mgr Eleuterio F. Fortino, Secrétaire du même dicastère a lu ce message, hier, à l´occasion de l´ouverture de la rencontre qui réunit orthodoxes et catholiques.

Le Symposium est organisé conjointement par l´Athénée pontifical Antonianum de Rome et par la Faculté de théologie de l´Université "Aristote" de Thessalonique (Grèce), sur le thème: "Perspectives sôtériologiques dans la traditioin orientale et occidentale".

Les exposés de dimanche ont traité des thèmes de la grâce et du salut dans l´Ancien Testament, mais aussi de l´Evangile de la grâce dans la prédication de Saint-Paul, et de la conception du salut dans la vie spirituelle des Eglises orientales.

Le pape souligne dans son message que les thèmes ont été choisi d´un commun accord entre orthodoxes et catholiques pour se comprendre davantage, en particulier dans leur "complémentarité théologique", et approfondir le dialogue sur des questions d´intérêt commun "en se laissant conduire par l´Ecriture et la Tradition". Il encourage à poursuivre ce dialogue théologique "avec honnêteté et prudence".

Le pape rappelle que dans sa Lettre "Au début du Troisième millénaire", il recommande: "dans toute activité ecclésiale il convient de ´respecter un principe essentiel de la vision chrétienne de la vie: le primat de la grâce´ (n. 38), c´est à dire de cette faveur gratuite que Dieu concède à l´homme afin qu´il corresponde à sa vocation d´enfant de Dieu, en entrant dans l´unité trinitaire pour participer à la vie divine elle-même (cf. Cathéchisme de l´Eglise Catholique, 1996-1997)".

Cette "divinisation" si chère à la tradition orientale n´est pas "une des vérités chrétiennes" mais le "noyau central" du dessein de salut du Dieu trinitaire, vérité fondamentale de l´économie du salut. Jean-Paul II écrit dans son message: "Le thème, choisi par le symposium de cette année, touche un point essentiel de l´annonce évangélique: la rédemption opérée par le Christ par sa mort et sa résurrection, rédemption de l´homme créé pour être participant de la vie même de Dieu, comme l´affirme saint Athanase dans un expression bien connue: "Le Fils de Dieu s´est fait homme pour nous faire Dieu" (De Incarnatione, 54).