Oecuménisme: Le card. Kasper invite à la "patience"

L´Orthodoxie russe devant le principe de la liberté religieuse

| 1288 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 15 mars 2002 (ZENIT.org) - Le concile Vatican II a affirmé la liberté religieuse comme fondamentale, l´Eglise orthodoxe russe n´a pas encore adopté ce principe d´où les incompréhensions récentes: le cardinal Kasper invite à la "patience" dans le dialogue avec l´Orthodoxie russe.



Le cardinal Walter Kasper, président du conseil pontifical pour la Promotion de l´Unité des Chrétiens, analyse ainsi "Les racines théologiques du conflit entre Moscou et Rome" dans un article de la revue des jésuites italiens, la "Civiltà Cattolica".

A la suite de la transformation des quatre Administrations catholiques de Russie en diocèses, l´Eglise catholique romaine a été accusée par l´Orthodoxie russe de prosélytisme et de non respect du principe canonique territorial. Un voyage du cardinal Kasper à Moscou, prévu en février, a été annulé.

Selon le cardinal Kasper ce qui rend les points de vue catholique romain et orthodoxe russe divergent est que le concile Vatican II a affirmé le principe de la liberté religieuse, non sans un débat difficile.

En revanche, l´Orthodoxie russe, attachée à la notion de territoire canoniquement orthodoxe, n´a pas adopté ce principe, contrairement à la société occidentale moderne, pluraliste. C´est en particulier une conséquence des longues années d´oppression communiste.

Le cardinal Kasper conclut: "On comprend alors qu´elle cherche encore sa place. Et cela exige de la patience de notre part".

Il estime que tant que l´Orthodoxie russe restera attachée à ses positions "elle ne pourra pas entamer un dialogue constructif avec la société moderne ni avec l´Église catholique. Sa position est certainement cohérente en soi, mais elle n´est pas en mesure d´affronter l´avenir".