« On ne vide jamais la marmite le soir », par le P. Typamm

Avoir toujours quelque chose en réserve à donner aux pauvres

| 1354 clics

Anne Kurian

ROME, samedi 27 octobre 2012 (ZENIT.org) – « On ne vide jamais la marmite le soir », déclare le P. Typamm, qui invite à « avoir toujours quelque chose en réserve à donner aux pauvres ».

Le P. Emmanuel Typamm, C.M., camerounais, Secrétaire Général de la "Confédération des Conférences des Supérieurs Majeurs d'Afrique et de Madagascar", est intervenu au cours de la 20e congrégation générale du synode, vendredi matin, 26 octobre 2012.

Invitant les personnes consacrées à faire une relecture de leur vie dans le cadre de la nouvelle évangélisation, le P. Typamm s’est arrêté en particulier sur « l’option préférentielle pour les pauvres », qui sont « nos Maîtres et Seigneurs », a-t-il rappelé.

Il a estimé que la conduite à tenir en ce sens est illustrée par le proverbe africain « On ne vide jamais la marmite le soir » : il s’agit de s’organiser pour avoir toujours en réserve quelque chose à donner aux pauvres ».

Dans le cas contraire, « ne rien avoir à donner à une personne pauvre qui est réellement dans le besoin et qui nous tend la main » est « un contre témoignage en défaveur de l'évangélisation ».

Le P. Typamm a exhorté à « arrêter d'avoir peur » et à « ouvrir grandement la porte de son coeur à l'Esprit de Pentecôte » et « offrir sa vies aux pauvres d'aujourd'hui pour préserver la Paix dans le monde ».