ONU/Moyen Orient/Mgr Martino: Une paix juste et la sécurité pour tous

Et une "plus grande solidarité internationale"

| 341 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 30 octobre 2001 (ZENIT.org) - Une paix juste et la sécurité pour tous les peuples de Terre Sainte, demande l´archevêque Renato Martino, observateur permanent du Saint-Siège à l´ONU, lors de l´assemblée générale du 29 octobre sur la situation dans les territoires palestiniens. Il demandait une "plus grande solidarité internationale".



"Seule une paix juste conduira à une sécurité véritable pour toutes les personnes" vivant en Terre Sainte, déclarait Mgr Martino devant le IVe comité de l´ONU.

Mgr Martino a souligné le vœu du Saint-Siège d´une "plus grande solidarité internationale et une volonté politique" qui soit en mesure de vaincre le défi de cette violence qui semble sans fin en Terre Sainte. "Ma délégation, disait Mgr Martino, demande à la communauté internationale de favoriser une juste résolution des différences entre les peuples de Terre Sainte, qui sont tous cousins dans la foi d´Abraham".

"Lorsque les conditions normales de vie ne sont pas garanties, affirmait Mgr Martino, la sécurité de tous est menacée". Mgr Martino citait les "incursions dans les villes chrétiennes" de Bethléem, Beit Sahour et Beit Jala (siège du séminaire catholique). "Nombreuses sont les maisons de ces villes, précisait Mgr Martino, qui ont été endommagées par l´artillerie et c´est pourquoi la Mission pontificale pour la Palestine a prévu d´augmenter les fonds d´urgence pour leur réparation ou pour garantir un autre logement aux résidants".

"Les niveaux actuels de violence, déplorait le représentant du Saint-Siège, ont causé l´éloignement des pèlerins de Terre Sainte, provoquant aussi de graves difficultés économiques à toutes les personnes de la région".

Pourtant, Mgr Martino rappelait ce qu´il appelle "le pèlerinage d´espérance" de Jean-Paul II, en mars 2000, en ce "lieu de naissance du christianisme". Le pape avait alors parlé, soulignait Mgr Martino, en faveur de la "reconnaissance des droits humains et des libertés fondamentales de tous les peuples".

Mentionnant l´engagement des Nations Unies en faveur des réfugiés palestiniens, Mgr Martino soulignait en outre le travail quotidien de nombreuses organisations catholiques qui, aux côtés de la Mission pontificale pour la Palestine, réalisent des projets pour le bien de la communauté.

Enfin, Mgr Martino disait espérer une solution pour la Ville de Jérusalem. "Le Saint-Siège renouvelle son appel vigoureux pour des dispositions garanties de façon internationale qui assurent la liberté de religion et de conscience à ses habitants, ainsi qu´un accès permanent et libre aux Lieux Saints pour les fidèles de toutes les religions et de toutes les nationalités".