Opus Dei : Mgr Alvaro del Portillo bientôt béatifié

Il avait un amour de prédilection pour les familles

Rome, (Zenit.org) Constance Roques, Anne Kurian | 1015 clics

Mgr Alvaro del Portillo, successeur de saint Josemaria à la tête de l’Opus Dei, sera bientôt béatifié. Selon Mgr Echevarria, il avait un amour de prédilection pour les familles.

Le pape François a approuvé ce vendredi 5 juillet 2013, 12 décrets relatifs à plusieurs causes de béatification et de canonisation présentés par le cardinal Angelo Amato, préfet de la congrégation pour les causes des saints.

Parmi ces causes, celle de Mgr Alvaro del Portillo y Diez de Sollano (1914-1994), prélat de l'Opus Dei, pour lequel le pape reconnaît un miracle dû à son intercession. Cette reconnaissance ouvre la voie à sa béatification.

Le pape a également approuvé les décrets concernant la canonisation de Jean-Paul II et de Jean XXIII (cf. Zenit du 5 juillet 2013).

Un amour de prédilection pour les familles

Dans un communiqué, Mgr Xavier Echevarria, prélat de l’Opus Dei, se réjouit de cette « heureuse coïncidence » : « Jean-Paul II et Jean XXIII furent véritablement des pères proches de tous les fidèles, de l’Eglise et concrètement, je peux l’affirmer, de cette partie de l’Eglise qu’est la prélature de  l’Opus Dei ».

En outre, ajoute-t-il, Mgr Alvaro del Portillo fut « le meilleur soutien pour saint Josemaria et un très fidèle collaborateur de Jean-Paul II ».

Il rend hommage à « sa fidélité à Dieu, à l’Église, au pape, à Saint Josemaria, aux amis » à sa « sensibilité sociale », à « son amour passionné pour le sacerdoce, ainsi que sa relation, marquée par une dimension mariale, avec un Dieu tendre et sensible » et enfin à « son amour de prédilection pour les familles ».

D’ailleurs, selon Mgr Flavio Capucci, postulateur de la cause, parmi les quelque 12.000 récits de faveurs obtenues par l’intercession du père Alvaro, un bon nombre d’entre eux sont liés à la vie matrimoniale : « des époux qui retrouvent l’harmonie conjugale, la naissance d’enfants parfois après des années d’attente avant d’avoir recours à la prière d’intercession, des réconciliations entre parents en conflit, la naissance d’enfants en bonne santé malgré un diagnostic indiquant que l’enfant allait naître avec une malformation ».

« Le père Alvaro était quelqu’un de simple et il a produit une catéchèse importante sur la famille, c’est peut-être pour cela que vient spontanément le désir de recourir à son intercession pour ce genre de questions », explique-t-il.

Guérison d’un nouveau-né Chilien

Le miracle approuvé par le Saint-Siège concerne la guérison instantanée d’un petit enfant chilien, José Ignacio Ureta Wilson, qui, quelques jours après sa naissance (août 2003), a subi un arrêt cardiaque de plus d’une demi-heure avec une grave hémorragie.

Ses parents ont prié par l’intercession de Mgr Alvaro del Portillo et « alors que les médecins pensaient que l’enfant était mort, sans aucun traitement supplémentaire et d’une manière tout à fait inattendue, le cœur du nouveau-né s’est remis à battre ».

« Malgré la gravité du cadre clinique, dix ans après, José Ignacio vit une vie normale », précise le communiqué.

Mgr Capucci précise aussi que, une fois le miracle approuvé, c’est au Saint-Siège de décider de la date de la béatification. La cérémonie se passera probablement à Rome, parce que c’est la ville où est mort le vénérable Alvaro del Portillo.

Collaborateur de Jean-Paul II

Alvaro del Portillo naît à Madrid le 11 mars 1914, il est le troisième d’une famille de huit enfants. En 1935, à l’âge de 21 ans, il entre à l’Opus Dei et assez rapidement, Saint Josemaria en fait son proche collaborateur.

Il est ordonné prêtre en 1944. Il est aussi docteur en ingénierie civile, en philosophie et en droit canon. 

En 1946, il arrive à Rome d’où il lance les activités apostoliques de l’Opus Dei dans un certain nombre de villes italiennes, dont Rome, Milan, Naples et Palerme.

Aux côtés de saint Josemaria, il développe une intense réflexion sur le rôle et la responsabilité des laïcs dans la mission de l’Église, à travers le travail professionnel et les relations sociales et familiales.

Du pontificat de Pie XII à celui de Jean-Paul II, il assume diverses charges au Saint-Siège. Il participe activement au concile Vatican II et est consulteur de la Congrégation pour la doctrine de la foi pendant de nombreuses années.

Le 15 septembre 1975, quelques mois avant la mort du fondateur de l’Opus Dei, il est élu premier successeur à la tête de la prélature. Il lance les activités de celle-ci dans vingt nouveaux pays et encourage de nombreuses initiatives sociales et éducatives.

Jean-Paul II le nomme évêque le 7 décembre 1990. Mgr Alvaro del Portillo décède le 23 mars 1994. Il est déclaré "vénérable" par Benoît XVI le 28 juin 2012.