Ordre de Malte : la vie n'est pas un objet

Audience avec le pape François

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 630 clics

La vie n’est pas un objet de marché, rappelle le pape qui estime que « l'abaissement linéaire des ressources est offensive pour la vie humaine ».

Le pape François a reçu les dirigeants de l’hôpital de l’Ordre de Malte à Rome, le 13 juin 2013, en présence du grand maître de l’Ordre, Matthew Festing.

Il a exhorté tous les agents de l’hôpital à poursuivre leur oeuvre avec courage et espérance. Selon un communiqué de l’Ordre, il a souligné « avec force » que la crise d’aujourd’hui « n’est pas tant économique que morale ».

« L'abaissement linéaire des ressources est offensive pour la vie humaine et risque de faire considérer la vie comme un simple objet d’échange », a-t-il expliqué.

Il a exhorté les soignants à considérer le prochain comme la chair du Christ qui est « bien difficile à soigner » mais qui est un « défi moral ».

Durant la rencontre, Matthew Festing a présenté les activités de l’Ordre de Malte, en soulignant sa longue tradition d’assistance aux plus faibles et aux souffrants.

La directrice générale de l’hôpital Saint-Jean-Baptiste, Tiziana Frittelli, a évoqué les activités principales de l’Institut, parmi lesquelles l’unité de réveil, spécialisée dans les phases délicates de recouvrement des patients atteints de traumatismes cérébraux en phase de réveil du coma.

L’Ordre de Malte pourvoit une assistance médicale dans quelque 120 pays du monde, avec une attention particulière à la protection de la vie à chaque étape.