Orthodoxie : Mgr Hilarion souhaite une réflexion sur le « territoire canonique »

Statut des diocèses catholiques dans les pays orthodoxes et réciproquement

| 1824 clics

ROME, Lundi 3 mars 2008 (ZENIT.org) - Mgr Hilarion propose de réfléchir au statut des diocèses catholiques dans les pays orthodoxes et des diocèses orthodoxes dans les pays catholiques, selon « Europaica », le site de la Représentation de l'Eglise orthodoxe russe près les Institutions européennes (N. 141).

Mgr Hilarion (Alfeyev), évêque orthodoxe de Vienne et d'Autriche et représentant du patriarcat de Moscou près les institutions européennes à Bruxelles, propose que le statut des diocèses catholiques dans les pays orthodoxes et celui des diocèses orthodoxes dans les pays catholiques soit étudié dans le cadre du dialogue théologique entre les deux Eglises.

"En Occident, nombreux sont ceux qui considèrent que la notion de « territoire canonique » a perdu son sens dans le contexte actuel, puisque, dans beaucoup de pays, les orthodoxes cohabitent avec les catholiques et les protestants", a affirmé Mgr Hilarion dans un entretien à l'agence Interfax. Selon l'évêque Hilarion, la notion de 'territoire canonique' ne peut pas s'appliquer aux relations entre les orthodoxes et les protestants, mais est tout à fait d'actualité dans le dialogue orthodoxe-catholique "parce que nous avons de facto entre nous la reconnaissance mutuelle de la succession apostolique et de la validité des sacrements. Cette reconnaissance est fixée dans les Principes d'attitude de l'Eglise orthodoxe russe envers les autres chrétiens", document promulgué par le concile des évêques du patriarcat de Moscou en août 2000.

Selon Mgr Hilarion, "il faut élaborer un code de conduite des catholiques dans des pays majoritairement orthodoxes et des orthodoxes dans des pays à la majorité catholique. Un tel code a été créé par la commission catholique « Pro Russia » au début des années 1990, mais tout le monde ne suit pas les recommandations de ce document".

Les orthodoxes et les catholiques "ne sont pas des concurrents, mais des alliés', a déclaré l'évêque Hilarion. Il est donc nécessaire de se débarrasser de l'idée que, dans le domaine de la mission, il puisse y avoir une opposition entre les deux Eglises.