Où sont passés les espoirs suscités par le printemps arabe ?

Fin des travaux de la Conférence des évêques latins des régions arabes

| 1221 clics

ROME, Lundi 17 octobre 2011 (ZENIT.org) – « Le climat tendu de ces dernières semaines risque de décevoir les espoirs suscités par le printemps arabe ». C'est en ces termes que le secrétaire général sortant de la Conférence des évêques latin des régions arabes (CELRA) a qualifié la situation des chrétiens au Proche et au Moyen-Orient. La clôture de la CELRA à eu lieu à Rome le 13 octobre dernier après trois jours de travaux centrés sur différents thèmes cruciaux concernant la vie des fidèles de leurs diocèses.

La réunion a commencé par l’élection du Père Pietro Felet comme nouveau secrétaire général et qui succède à Mgr Ballin, vicaire apostolique de l’Arabie du Nord (cf. ZENIT 13 octobre 2011), et s’est poursuivie par une présentation par chaque évêque de son diocèse en insistant sur les problématiques les plus importantes et les plus urgentes notamment sur la situation des chrétiens.

Des discussions et impressions ont été échangées en particulier sur le « printemps arabe » devenu « un automne arabe et un hiver arabe pour les chrétiens d’Egypte », souligne le patriarcat latin de Jérusalem (LPJ), dans un compte-rendu des travaux, et sur une « relecture » du synode des évêques pour le Moyen-Orient d’octobre 2010, dans l’attente de la parution de l’exhortation apostolique post-synodale.

Au cours de ces trois journées, rapporte le LPJ, les évêques ont été « pris d’assaut » par les journaliste, en quête de réactions sur la question du « printemps arabe », et sur le dernier affrontement violent au Caire entre les manifestants coptes et les forces de sécurité qui a causé de nombreux morts et blessés.

Ainsi, entre autres médias, L'Osservatore Romano du 13 octobre, rapporte le patriarcat latin, a évoqué les paroles de Mgr Camillo Ballin, vicaire apostolique de l'Arabie du Nord et secrétaire général sortant de la CELRA, qui, au nom des prélats catholiques de rite latin, s’est dit inquiet du «  climat tendu de ces dernières semaines » qui risque de « décevoir les espoirs suscités par le printemps arabe ».

« Les chrétiens ont peur. En Egypte, comme dans d'autres pays tel que l'Irak, la Syrie et le Yémen, on vit sous une tension permanente » a-t-il ajouté.

La prochaine réunion de la CELRA aura lieu à Amman en septembre 2012 sous le thème : « Comment réaliser la nouvelle évangélisation».