Ouganda : Un million de personnes à la messe du card. Martino

| 538 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 3 juin 2004 (ZENIT.org) – Un million de personnes ont participé à la messe célébrée par le cardinal Renato Martino aujourd’hui en Ouganda, à Namugongo, en mémoire des saints martyrs Charles Lwanga et ses compagnons, annonce Radio Vatican.



Vendredi, le président du Conseil pontifical Justice et Paix quittera l’Ouganda à l’issue de ce voyage de 5 jours au cœur de la douleur de cette région.

Depuis Kampala, le directeur de l’agence missionnaire Misna, le P. Giulio Albanese témoigne :

"Ce matin, le cardinal Martino a présidé la solennelle célébration eucharistique à Namugongo, à l’occasion de la mémoire liturgique des saints martyrs d’Ouganda qui est considérée comme une fête nationale.

"Le cardinal a célébré la messe dans le cadre vraiment suggestif de ce sanctuaire de la périphérie de Kampala. Un nombre incroyable de pèlerins ont pris par à cette messe. On a parlé de 800 000 mille personnes, mais le chiffre a pu dépasser de loin le million. Pour le cardinal cela a vraiment été l’occasion de partager l’expérience qu’il a vécue ces jours-ci au Nord de l’Ouganda. Naturellement, il est parti du témoignage des martyrs de l’Ouganda.

"Et il a rappelé, avec à l’esprit ce qu’il a vu ces derniers jours, l’importance du martyre comme expression de la sainteté. La sainteté disait-il n’est pas quelque chose d’extraordinaire. Elle appartient dans la foi à la vie quotidienne. Dans ce sens, tout chrétien est appelé à être un "martyre", un témoin du Dieu vivant, un signe de contradiction, un héraut de l’Evangile, et d’un Evangile de la paix, et de la réconciliation.

"Ensuite, il y a un autre aspect, à mon avis très important abordé par le cardinal Martino: si d’un côté il est juste de vivre la dimension de la solidarité à 360°, et donc de faire référence aux bienfaiteurs et aux grandes agences internationales, le cardinal a aussi rappelé que la solution des problèmes part précisément de l’engagement de la Nation, des Ougandais qui doivent être les acteurs de cette solidarité, les protagonistes de la mission. Et il a ensuite cité une très belle phrase de Paul VI prononcée à Kampala en 1969 devant l’épiscopat africain; "A partir de maintenant, vous, les Africains, vous êtes les missionnaires de vous-mêmes"."