Ovation à Rio pour les grands-parents du monde

Fête des grands-parents de Jésus

Rio de Janeiro, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1074 clics

"Saluons les grands-parents!": le pape François l'avait annoncé dans l'avion de Rome à Rio, il est venu au Brésil pour les jeunes du monde mais aussi pour les aînés, les grands-parents. Il l'a redit aux jeunes Argentins jeudi: ne vous laissez pas exclure! On essaye aujourd'hui d'exclure les jeunes et les anciens: des deux extrémités de la vie, vitales pour les sociétés et les peuples.

La fête des grands-parents de Jésus, sainte Anne et saint Joachim lui a offert, ce jeudi 26 juillet, à midi, depuis le balcon de l'évêché de Rio (Cf. l'album photo de Zenit sur facebook: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.521323201268991.1073741991.429643830436929&type=1&l=2efaf64c3a), l'occasion de faire se rencontrer ces deux pôles des génératiosn humaines. 

Et il a invité la foule présente à ovationner les grands-parents en disant: "Comme les grands-parents jouent un rôle important dans la vie familiale, pour communiquer ce patrimoine d’humanité et de foi qui est essentiel pour toute société ! Et combien sont importants la rencontre et le dialogue entre les générations, en particulier l’intérieur de la famille ! (...)  Cette relation, ce dialogue entre les générations est un trésor qui doit être préservé et nourri ! En cette Journée mondiale de la Jeunesse, les jeunes veulent saluer les grands-parents. Saluons les grands-parents!"

Le pape les a lui-même remerciés pour leur "témoignage de sagesse". Il parle d'expérience. C'est une sagesse à laquelle lui-même n'hésite pas à puiser en citant régulièrement la foi de sa grand-mère.

Paroles du pape François avant l'angélus

Chers frères et amis !


Je rends grâce à la divine Providence d'avoir guidé mes pas jusqu’ici, dans la ville de São Sebastião do Rio de Janeiro. Je remercie cordialement Monseigneur Orani et vous aussi de l’accueil chaleureux, par lequel vous manifestez votre affection pour le Successeur de Pierre. Je voudrais que mon passage dans cette ville de Rio renouvelle en tous l’amour pour le Christ et pour l’Église, la joie d’être unis à lui et d’appartenir à l’Église, et l’engagement à vivre et à témoigner la foi.

Une très belle expression de la foi populaire est le "Temps des Ave Maria". C’est une prière simple que l'on prie à trois moments caractéristiques de la journée qui marquent le rythme de notre activité quotidienne : matin, midi et soir. Mais c’est une prière importante ; je vous invite tous à prier avec l’Ave Maria. Il nous rappelle un événement lumineux qui a changé l’histoire : l’Incarnation, le Fils de Dieu s’est fait homme en Jésus de Nazareth.

Aujourd’hui l’Église célèbre les parents de la Vierge Marie, les grands-parents de Jésus : saint Joachim et sainte Anne. C'est dans leur maison que Marie est venue au monde, apportant avec elle ce mystère extraordinaire de l’Immaculée Conception ; c'est chez eux qu'elle a grandi accompagnée de leur amour et de leur foi ; c'est dans leur maison qu'elle a appris à écouter le Seigneur et à suivre sa volonté. Les saint Joachim et sainte Anne font partie d’une longue chaîne qui transmet la foi dans l’amour de Dieu, dans la chaleur de la famille, jusqu’à Marie qui a accueilli dans son sein le Fils de Dieu et l’a offert au monde, l’a offert à nous. 

On voit ici la grande valeur de la famille comme lieu privilégié pour transmettre la foi ! Pour ce qui est de la famille, je voudrais souligner une chose : aujourd’hui, en cette fête de saint Joachim et de sainte Anne, au Brésil, comme dans d’autres pays, on célèbre la fête des grands-parents. 

Comme les grands-parents jouent un rôle important dans la vie familiale, pour communiquer ce patrimoine d’humanité et de foi qui est essentiel pour toute société ! Et combien sont importants la rencontre et le dialogue entre les générations, en particulier l’intérieur de la famille !

Le Document d’Aparecida nous le rappelle : « Les enfants et les aînés construisent l’avenir des peuples ; les enfants parce qu’ils feront avancer l’histoire, les aînés parce qu’ils transmettent l’expérience et la sagesse de leur vie » (n. 447). Cette relation, ce dialogue entre les générations est un trésor qui doit être préservé et nourri ! En cette Journée mondiale de la Jeunesse, les jeunes veulent saluer les grands-parents. Saluons les grands-parents! Et je vous remercie pour le témoignage de sagesse que vous nous offrez sans cesse. 

Et maintenant, sur cette place, dans les rues adjacentes, dans les maisons qui nous accompagnent dans ce moment de prière, sentons-nous comme une grande et unique famille et adressons-nous à Marie pour qu'elle protège nos familles, qu'elle en fasse des foyers de foi et d'amour, où l'on sente la présence de son Fils Jésus.

Prière de l'angélus... 

Traduction Anita Bourdin