Pakistan : Aides d’urgence de « Missio Austria »

Favoriser le développement des systèmes de santé

| 1128 clics

ROME, Jeudi 19 août 2010 (ZENIT.org) - L'organisation pour la lutte contre la lèpre de « Missio Austria », qui distribue des aides à 5 millions de malades, a mis à disposition des aides d'urgence pour le Pakistan, annonce l'agence vaticane Fides.

Depuis plus de 20 ans, l'organisation de la lutte contre la lèpre (Aussätzigen-Hilfswerk) de la direction nationale des Œuvres pontificales missionnaires en Autriche (Missio Autriche) organise une collecte de fonds et une campagne de collecte de médicaments pour aider les personnes défavorisées dans les régions les plus pauvres du monde. En 2009, 72 projets ont été promus pour lutter contre la lèpre et pour favoriser le développement des systèmes de santé.

En plus des dons totalisant 1,3 millions d'euros, ont été également envoyés des médicaments et du matériel médical pour une valeur totale de 5,7 millions d'euros. Les médecins, les pharmacies, les laboratoires pharmaceutiques, les hôpitaux et les cliniques de toute l'Autriche ont profité de cette récolte pour offrir des trousses de premiers soins, des gants stériles, des seringues jetables, et beaucoup d'autres matériaux.

Au cours des mois de juillet et août, les médicaments ont été triés et emballés pour être livrés en fonction de la demande. Cette année, jusqu'à ce jour, 2.800 boîtes ont été préparées pour être envoyées dans 26 hôpitaux des missionnaires d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine. Il y a environ 5 millions de patients qui bénéficieront de ces aides. « Pour nous, il s'agit d'une grande aide », a déclaré le missionnaire autrichien, Fr. Georg Nigsch, qui a reçu dans sa clinique de Guadalupe (Équateur) 148 cartons de fournitures médicales.

L'organisation d'aide des Œuvres pontificales missionnaires a fourni durant ces derniers jours une assistance d'urgence d'un montant de 30 000 euros pour les personnes touchées par les inondations au Pakistan. En collaboration avec deux médecins autrichiens dans le pays, les médecins Ruth Pfau et Christine Schmotzer, et avec l'aide du personnel local, ont également été mis en place des cliniques d'urgence pour distribuer de la nourriture et des médicaments.