Pakistan : chrétien et pakistanais, un binôme pour le bien du pays

Visite du card. Filoni

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 518 clics

« Etre pleinement chrétien et pleinement pakistanais ne constitue pas une perspective contradictoire », souligne le cardinal Filoni qui affirme que les chrétiens souffrants « sont la partie la plus noble de l’Église ».

Le cardinal Fernando Filoni est actuellement en visite pastorale au Pakistan, où il célébrera l’ordination épiscopale de l’évêque de Faisalabad, Mgr Joseph Arshad, pour la Toussaint, demain, 1er novembre.

Le cardinal a rencontré la communauté catholique de Lahore ce 31 octobre, il a célébré ce matin une messe en la cathédrale, avec des évêques, des prêtres, des religieuses et des religieux, des séminaristes, des catéchistes et d’autres représentants de la communauté diocésaine.

« C’est avec un immense plaisir que je peux aujourd’hui vous rencontrer tous. Je dirais qu’à travers vous, je rencontre toute l’Église de ce bien-aimé pays » a-t-il déclaré durant son homélie, rapportée par l'agence vaticane Fides.

« Je souhaiterais que mes sentiments parviennent à tous nos frères et sœurs dans la foi et qu’ils n’aient jamais la sensation d’être abandonnés. Vous êtes la partie la plus noble – notamment à cause des circonstances et des difficultés – de l’Eglise universelle comme d’autres communautés de par le monde qui témoignent chaque jour avec courage leur fidélité au Christ et à l’Eglise ».

« Je désire dans le même temps renforcer votre persévérance et vous encourager à poursuivre toujours dans le bien et dans la paix » : « être pleinement chrétien et pleinement pakistanais ne constitue pas une perspective contradictoire », a souligné le cardinal.

« En cette terre aux nombreuses nationalités ethniques, aux nombreuses expressions culturelles et linguistiques, où l’islam est la religion prédominante, le chrétien est chez lui et il trouve dans la diversité non pas une opposition mais une richesse de vie. En effet, l’uniformité appauvrit alors que la diversité stimule », a-t-il poursuivi.

Le cardinal a invité à garder le Christ comme référence « en toute circonstance et à chaque occasion… même dans les difficultés et jusque dans les persécutions ».

En conclusion, il a résumé en quelques mots le sens de la vocation de chacun : « paix, compréhension, fidélité, dialogue, charité, pardon, miséricorde, salut ».

Dans l’après-midi, est prévue une réunion avec les évêques du Pakistan.