Pakistan : « Jésus Christ » revient dans les sms

Levée de l'interdiction des télécommunications

| 1362 clics

ROME, jeudi 24 novembre 2011 (ZENIT.org) - Les utilisateurs de téléphones portables pakistanais pourront envoyer des messages comprenant les mots « Jésus Christ ». L’Eglise se réjouit de pouvoir continuer son œuvre d’évangélisation y compris à travers les nouvelles technologies.

Radio Vatican salue ce matin 24 novembre la décision du Pakistan de lever l’interdiction d’écrire « Jésus Christ » dans les sms. Cette décision a été prise grâce à l’intervention du ministre de l’Harmonie, le catholique Akram Gill.

Monsieur Akram Gill a interpelé le président de l’Autorité pakistanaise pour les télécommunications. Il a souligné entre autres que la mesure d’interdiction porterait atteinte à la construction d’un climat serein de coexistence interreligieuse.

Les mots « Jésus Christ » ne seront plus désormais sur la liste des noms prohibés qui va être distribuée sous peu aux compagnies téléphoniques du pays.

L’Eglise a exprimé sa satisfaction de « pouvoir continuer l’œuvre d’évangélisation, en utilisant aussi les nouvelles technologies ».

La nouvelle avait été diffusée il y a quelques jours : parmi les 1.600 mots bannis des messages, paraissait aussi Jésus. Les autorités compétentes avaient établi cette liste dans le dessein de protéger l’esprit des jeunes.

La réaction de la Conférence épiscopale locale avait été immédiate. Elle avait demandé officiellement ce qu’il y avait de pernicieux dans l'usage du nom de Jésus, et avait dénoncé la violation ouverte du droit d’évangéliser et de professer sa foi. Un droit reconnu par la Constitution pakistanaise.

Diverses organisations de défense des droits de l’homme ont aussi dénoncé une violation délibérée du droit à la liberté de parole et d’expression, et une ingérence manifeste dans la vie privée des citoyens.

A. K.